Day: 10 avril 2017

Qu’est-ce-que l’Etat de droit ?

L’État de droit peut se définir comme un système institutionnel dans lequel la puissance publique est soumise au droit. Cette notion, d’origine allemande (Rechtsstaat), a été redéfinie au début du vingtième siècle par le juriste autrichien Hans Kelsen, comme un État dans lequel les normes juridiques sont hiérarchisées de telle sorte que sa puissance s’en…

JME à Anjoman’Ankona : Préservation des sources d’eau

Le comité régional « diorano wash » d’Amoron’i Mania a choisi la commune rurale d’Anjoman’Ankona pour célébrer la Journée Mondiale de l’Eau (JME). Un choix judicieux dans la mesure où il s’agit de préserver les acquis puisque 65%  de la population d’Anjoman’Ankona, dans le district de Manandriana, ont accès à l’eau potable. Cette célébration a donc été…

Basket-ball – Coupe du président : Fandrefiala et ASCB champions

Suprématie majungaise chez les messieurs et domination tananarivienne chez les dames. Voilà les résultats en général de la 3e édition de la coupe du président en basket-ball. Pari tenu comme toujours pour l’équipe de Jean Michel Ramaroson en basket-ball : bonne organisation, ambiance de tonnerre et Palais des Sports rempli. En effet, quand des régions s’affrontent…

L’innovation permet de développer Madagascar. La solution de paiement en ligne, présentée par la start-up Fintech Ariary.net en est une. Son objectif est de promouvoir l’e-commerce, et ce, à moindre coût au profit des entreprises. Gagner de l’argent sur internet est désormais réalisable à Madagascar, selon les promoteurs. Rappelons que Fintech combine les termes « finances »…

Habibiana tsotra izao. Zazalahy kely tokony ho fito taona teo ho eo no hita faty tanaty rano, teny Amparihy, Fiaferana, disitrika Avaradrano, ny sabotsy hariva. Novonoina ity zaza tsy manan-tsiny ity, ary tamin’ny fomba feno habibiana tokoa. Avy eo nafenina tao anatin’io rano io, notsindrian’ireo tsy vahalara tamin’ny vato teo amboniny. Ny sabotsy teo tokony…

« Un justiciable, quel qu’il soit, n’est pas coupable tant qu’il n’a pas fait l’objet d’une condamnation définitive ».  Pour parodier cette mise au point du HVM qui a rappelé le principe de la présomption d’innocence dans son communiqué du 5 avril dernier relatif à l’affaire Claudine Razaimamonjy, on peut aussi dire qu’une personne est réputée vivante…