Day: 4 avril 2018

Les trois lois organiques relatives aux élections ont été adoptées hier à l’Assemblée nationale presque sans amendements par le groupe parlementaire « Paon d’or ». Du coup pour ne pas dire du coût en raison des suspicions de corruption, Marc Ravalomanana se trouve disqualifié d’office de la prochaine course à Iavoloha. Et pour cause, la loi organique…

Lois électorales : Les députés TIM émettent des réserves

Moins de 24 heures après l’adoption des trois projets de loi organiques sur les élections à l’Assemblée nationale, les 19 députés élus sous les couleurs du TIM (Tiako I Madagasikara) ont émis des réserves où ils condamnent des « lois non consensuelles, sources de fraudes et de nouvelles crises électorales ». Dans une lettre de réserve qu’ils…

“Hita taratra aloha, fa tena tsy manambola ny Malagasy, hany ka voatery mitsitsy amin’ny fampiasam-bolany amin’ny fety, satria ny fetim-pirenena, ny fetin’ny maty, ny taom-baovao, ary ny fetin’ny paska no fety tena malaza eto Toamasina, ka mazana dia betsaka ny loza mitranga noho ny hamamoana mandritra izany hatramin’izay”, izay no nambaran’ireo mpitsabo misahana ny raharaha…

Accords de libre-échange : Le secteur privé réclame sa participation aux négociations

Les nouveaux accords régissant les relations entre l’Afrique et l’Europe doivent être définis avant 2020, année d’expiration de l’accord de Cotonou. De grands changements sont en vue. Une réunion de l’OUA (Organisation de l’Unité Africaine) s’est tenue à Kigali Rwanda, en mars dernier, sur les nouvelles relations entre l’Afrique et l’Europe, après la fin de…

C’est le plus grand financement jamais accordé au secteur éducation à Madagascar : 100 millions de dollars, dont l’octroi vient d’être approuvé la semaine dernière par la Banque mondiale et le GPE (Partenariat mondial pour l’éducation), en appui à la mise en œuvre des réformes prévues dans le Plan sectoriel de l’éducation (PSE) 2018-2022. Il s’agit…

Gabriel Rabearimanana : « Il y a péril en la demeure »

Universitaire, spécialiste en Géopolitique, le SG du Monima  s’exprime sur la conjoncture. Interview. Midi : Comment le Monima perçoit-il la situation actuelle du pays ? Gabriel Rabearimanana (GR) : « Le président national du Monima Monja Roindefo avait tiré la sonnette d’alarme dès début juin 2015. A la suite de la motion de déchéance contre le président de la…