Rajoelina – Ravalomanana: Guerre de photos en décembre



Jacaranda
andry-ravalo
Les photos de Marc Ravalomanana et d’Andry Rajoelina seraient un instrument efficace entre les mains de deux candidats pour convaincre au second tour les électeurs à voter pour eux.

S’il y aura élection le 20 décembre, les deux principaux protagonistes de la crise feront tout pour faire gagner leur poulain respectif, quitte à ignorer les textes en vigueur.

Malgré les guéguerres internes  de la mouvance Rajoelina, le second tour de l’élection présidentielle prévu le 20 décembre prochain se résume en un duel à distance entre l’ancien président Marc Ravalomanana et son tombeur Andry Rajoelina. On a déjà assisté à ce duel à distance lors du 1er tour. Se sentant lésé, le président de la Transition a annoncé son implication totale ou partielle dans la campagne pour le candidat Hery Rajaonarimampianina au second tour. Malheureusement, son statut de président de la Transition ne lui permettra pas de s’engager à fond comme l’ancien président qui n’occupe aucun poste au sein de l’actuelle Transition. Donc, le locataire d’Ambohitsorohitra ne pourra pas soutenir officiellement le candidat des forces nouvelles. Il ne pourra pas non plus apposer sa photo dans les affiches de ce candidat à moins qu’il ne démissionne de ses fonctions de président de la Transition.

Article 18. Par ailleurs, les partisans d’Andry Rajoelina évoquent l’article 18 du décret n°2013- 154 du 12 mars 2013. Cet article stipule qu’aucun emblème ou signe, aucune photo autre que celui ou celle du candidat ne doit figurer sur les affiches du candidat. D’après nos sources, si le candidat Jean Louis Robinson persiste à apposer la photo de Marc Ravalomanana sur ses affiches comme au 1er tour, les partisans de la « Révolution Orange » feraient le forcing pour faire paraître la photo d’Andry Rajoelina sur les affiches du candidat Hery Rajaonarimampianina. On assistera donc à une guerre de photos au second tour. C’est à la CENI-T d’appliquer les textes et à la CES de trancher sur les requêtes y afférentes. A noter que l’utilisation de la photo de Marc Ravalomanana  par le candidat Jean Louis Robinson au 1er tour n’a fait l’objet d’aucune requête auprès de la Cour Electorale Spéciale.

RAJAOFERA Eugène

Share This Post