Elections présidentielles 2e tour : Jean Louis Robinson et Hery Rajaonarimampianina confirmés



Jacaranda

uneRendez-vous pour le 20 décembre prochain entre Jean Louis Robinson et Hery Rajaonarimampianina pour la course à la Magistrature suprême. Ces deux candidats vont ainsi essayer de convaincre les électeurs à partir du 29 novembre, date du début de la campagne électorale.

La Cour électorale spéciale a proclamé les résultats officiels du premier tour de l’élection présidentielle, hier, en son siège, à Ambohidahy. Aucune surprise, car cette juridiction n’a fait que confirmer dans son ensemble, les résultats provisoires rendus par la CENI-T. Il en est ressorti que Jean-Louis Robinson et Hery Rajaonarimampianina vont s’affronter au deuxième tour.  Le premier a obtenu 949 987 voix soit 21,16 % tandis que le second a été crédité de 711 534 voix soit 15,85 %.

A propos justement des requêtes, cette Cour se déclare incompétente pour examiner au fond les requêtes relatives à l’inscription sur les listes électorales formulées par Monja Roindefo, Razafintsalama Pierre Emile, Jean Lahiniriko, Voninahitsy Jean Eugène, Tehindrazanarivelo Alain et Noelson William. Sont déclarée recevables les requêtes formulées par Monja Roindefo, Lahiniriko Jean, Voninahitsy Jean Eugène, Tehindrazanarivelo Alain et Noelson William tendant à l’annulation du scrutin du premier tour de l’élection présidentielle du 25 octobre 2013 mais les rejette comme non fondées. Même topo pour les requêtes présentées par  Camille Vital et Pierrot Rajaonarivelo demandant la confrontation des résultats de vote avec les bulletins issus des urnes mais les rejette comme non fondées.

Il en est de même pour les requêtes présentées par Ranaivomanana justin, Ratiarisoa Albert, Ralaingita Edouard Escard, Rakotohanaina Besoin Calixte et le représentant du MDM ainsique  Hajo Andrianainarivelo tendant à l’annulation des résultats dans certains bureaux de vote mais les rejette comme non fondées. Il en résulte que  vu  ces décisions prises par la CES, les défaillances relevées par cette Cour n’ont pas eu pour conséquence l’annulation des résultats sur le plan national. Le premier tour est passé, le deuxièeme tour reste une autre paire de manches.

Dominique R.

Share This Post