Législatives à Tana : Duels entre « Zanak’i Dada » et partisans de Rajoelina



Jacaranda

ELETE-(2)A l’image du second tour de l’élection présidentielle, les législatives opposeront tout particulièrement les deux camps protagonistes de la crise 2009.

Le face-à-face entre Jean Louis Robinson et Hery Rajaonarimampianina pourrait se prolonger dans l’autre urne destinée aux législatives qui sont d’ailleurs jumelées avec le second tour du 20 décembre prochain. Après avoir voté pour l’un ou l’autre candidat à la magistrature suprême, les électeurs choisiront dans la foulée leurs députés. La bataille des législatives aura une importance …capitale à Tana où les « Zanak’i Dada » affronteront les partisans d’Andry Rajoelina. Il y aura des matches dans le match, pour ne citer que le duel Me Hanitra Razafimanantsoa – Michèle Ratsivalaka dans le 1er arrondissement. La première est l’avocate attitrée de Marc Ravalomanana tandis que la seconde figure parmi les conseillers de l’actuel Président de la Transition.

Fidèle. Duel très attendu également dans le 5ème arrondissement entre Guy Rivo Randrianarisoa qui est un fidèle d’entre les fidèles de « Dada » et Naivo Raholdina qui est l’un des plus fervents « discoureurs » de la HAT. Les législatives du 20 décembre seront l’occasion pour l’ancien PDS de Tana de prouver que ceux qui avaient brûlé sa villa en mars 2009 n’étaient pas des électeurs du 5e arrondissement. De son côté, le « mpikabary » aura à cœur de prouver qu’il a été entendu par la population de sa circonscription.

Artiste. Même s’ils sont moins connus, les candidats des « Zanak’i Dada » dans les autres arrondissements de Tana ne partent pas perdants face aux « locomotives » du TGV qui se considèrent déjà comme élus. A l’instar du « depiote Rossy miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina » tel qu’on pouvait le lire hier, sur sa Nissan 4 x 4 double cabine garée pas loin du siège de Viva où s’est tenu une réunion de l’état-major électoral. Le candidat de Magro Félix Ramandimbisoa ne fera pas pour autant de la figuration  face au Roi du Mitapolaka. L’autre artiste Anyah, considérée, à tort ou à raison, comme se trouvant dans le giron d’Ambohitsorohitra, ne remplira pas forcément la salle ou plutôt les urnes au détriment du « Zanak’i Dada », Mamy Rajaonson qui ne perd  d’ailleurs pas « Fanantenana ». Toutefois, les Indépendants comme Dadou sont aussi capables de jouer le troisième larron dans le IIIe arrondissement.

R. O

Share This Post