Alliances pour le second tour : Robinson part avec 33,81 % contre 25,07 % pour Hery



Les petits calculs des deux candidats pourraient être faussés par l’électorat.

Les petits calculs des deux candidats pourraient être faussés par l’électorat.

A 17 jours du second tour de scrutin, aucun des deux candidats n’a la majorité absolue si l’on se table sur les ralliements à l’un et les soutiens à l’autre.

D’après les résultats officiels du premier tour publiés par la Cour Electorale Spéciale, Jean Louis Robinson a obtenu 21,16 % des suffrages, contre 15,85 % pour Hery Rajaonarimampianina. Soit un écart de 5,31 % ou de 238.453 voix.  Jusqu’à présent, le candidat de la mouvance Ravalomanana et de Avana bénéficie du soutien déclaré de Camille Vital, de Saraha Georget et de Sylvain Rabetsaroana qui étaient respectivement crédités de 6,68 %, 4,52 % et 1,28 %. Ce qui porte à 33,81 % le capital de voix de Jean Louis Robinson, même si le report de voix n’est pas automatique. Encore moins mathématique. Les élections ne sont pas une science exacte car les voix des électeurs ne sont jamais définitivement acquises ou perdues. Sans compter les impondérables car bon nombre de candidats malheureux au premier tour ne se sont pas encore positionnés officiellement. C’est le cas des 4 autres « Son » considérés comme des alliés naturels des « Zanak’i Dada, en l’occurrence, Radavidson (2,23 %) ; Fetison (1,10 %) ; Laza Razafiarison (0,88 %) ; et Rajemison (0,86 %)  qui totalisent 5,07 %. Portant à 38,88 % le crédit du poulain de Ra8 qui ne serait plus qu’à un peu plus de 11 % de la majorité absolue.

Abstentionnistes. Pour sa part, Hery Rajaonarimampianina est soutenu jusqu’à présent par Roland Ratsiraka (9 %) et dans une moindre mesure par Rakoto Jean Pierre (0,22 %). Ce qui donne théoriquement au poulain de « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » 25,07 % de voix en attendant d’éventuels ralliements supplémentaires parmi les autres candidats éliminés au premier tour qui n’ont pas encore fait de déclaration de soutien. Entre autres et non des moindres, le candidat du TGV Edgard Razafindravahy qui avait obtenu 4,54 % et dont l’électorat devrait pencher logiquement du côté de Hery Rajaonarimampianina. Lequel aurait alors 29,61 %. Ce qui le laisserait à presque 10 points (9,27 %) derrière son adversaire. Il faudrait les 10,54 % de Hajo Andrianainarivelo pour combler la différence. C’est dire que les 473.508 voix obtenus par le poulain de « Malagasy Miara-Miainga » seront déterminantes pour les deux candidats qui font chacun leur petit calcul. Tout particulièrement pour l’expert-comptable qui est encore loin du compte. En tout cas, les 4.826.156 abstentionnistes enregistrés au soir du 25 octobre dernier et les 335 609 indécis qui ont voté blanc ou nul, pourraient jouer à l’un ou à l’autre, un mauvais tour.

R. O

Commentaires

commentaires

Share this post: