Force médiane mixte: Requête auprès du CSC



Jacaranda
Max Fabien Andrianirina
Max Fabien Andrianirina, porte-parole de la FMM.

La Force Médiane Mixte (FMM) a déposé une requête auprès du Comité de Suivi et de Contrôle de l’application de la Feuille de route (CSC) pour délibérer sur les cas des violations graves des dispositions de la Feuille de route. Le porte-parole de la FMM, Max Fabien Andrianirina, se pose des questions, par ailleurs sur le silence du CSC ? Il a cité notamment le cas du président de la Transition qui a exprimé ouvertement par voie de presse son soutien à un candidat. Et de se référer à l’article 15 de la Feuille de route qui stipule que « le président, le gouvernement, les chefs d’Institution et l’ensemble de l’administration doivent rester neutres dans la période de transition, en particulier dans le processus électoral. Tout en soulignant que « nous ne voulons pas être complices de tel acte».

Défaillance. Le porte-parole de la FFM de déclarer également que « la situation qui prévaut dans le pays nous fait peur. Où va ce pays ? » Il lance ainsi un appel au CSC, CES, à la CENI-T et au FFKM d’assumer ses responsabilités. Par ailleurs, à lui de constater également une défaillance flagrante dans la préparation et l’organisation des élections. En faisant valoir que des candidats et leurs partisans ont influencé les intentions de vote par des actes de manipulation des électeurs à travers des donations de tous genres. Et que les origines des financements des campagnes ne sont pas formellement déclarées.

Share This Post