CES et Magro : L’Emmoreg sur le qui-vive



Jacaranda

D’après les explications du numéro Un de l’Emmoreg, le Colonel Florens Rakotomahanina, pour le moment, les Forces de l’ordre n’ont reçu aucun renseignement précis sur d’éventuels projets de trouble ou de déstabilisation qui pourraient se produire le jour de la proclamation des résultats définitifs du second tour de la Présidentielle par la Cour Electorale Spéciale. « Ce ne sont que des rumeurs », a-t-il soutenu. Et de faire savoir cependant que des mesures de sécurité spéciales seront prises afin d’assurer que la cérémonie se déroule en toute quiétude. Selon ses dires, « des mesures seront prises pour sécuriser totalement le bureau de la Cour Electorale Spéciale à Ambohidahy… En outre, plusieurs éléments seront mobilisés pour quadriller le centre-ville ». Un autre haut responsable au sein de l’Emmoreg a laissé entendre qu’outre la CES et le centre-ville, plusieurs éléments seront également postés notamment à l’extérieur des centres commerciaux et dans tous les endroits où l’on pourrait observer une affluence. Selon notre source, plusieurs centaines d’éléments des Forces seront mobilisés demain. L’on a également appris que l’Emmoreg reste sur le qui-vive à cause de la manifestation des partisans du candidat Jean Louis Robinson qui aura lieu ce jour au Magro Behoririka. D’ailleurs, le risque d’affrontement n’est pas à écarter dans la mesure où ces derniers temps, les leaders des « Zanak’i Dada » n’ont pas cessé de réitérer leur projet d’ouvrir le portail du Magro pour une descente dans la rue.

Davis R

Share This Post