Hery Rajaonarimampianina : Ses avocats sortent de leur silence !



Jacaranda
Les membres du Collectif des avocats de Hery Rajaonarimampianina avec le directeur de campagne, Jaobarison Randrianavony (3e à partir de la gauche)
Les membres du Collectif des avocats de Hery Rajaonarimampianina avec le directeur de campagne, Jaobarison Randrianavony (3e à partir de la gauche)

Mes Henry Rabary-Njaka, Lala Ratsirahonana, Fredon Armand Ratovondrajao, Naivo Ranaivomanana et Sahondra Randriamorasata. A part Me Nicole Andrianarivoson retenue ailleurs, le Collectif des avocats du candidat Hery Rajaonarimampianina était au grand complet lors de la conférence de presse tenue hier au Q.G du HVM à Antanimena.

Diffamation. Afin de ne pas faire pression sur la Cour Electorale Spéciale (CES), les avocats du candidat du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » (HVM) se sont abstenus jusqu’ici de répliquer aux accusations répétées du camp d’en face. « Nous avons décidé finalement de sortir de notre silence afin d’éclairer l’opinion et parce que cela frise la diffamation publique contre le candidat dont nous avons la charge de défendre les intérêts », ont-ils expliqué. Avant de rappeler l’adage « actori incumbit probatio » qui signifie que « la charge de la preuve incombe au demandeur ». Tout ceci pour dire qu’il appartient à l’autre candidat et à ses avocats d’apporter la preuve de ce qu’ils qualifient de « fraudes massives ».

Bluff monumental. Le Collectif des avocats sus nommés de faire remarquer que « les requêtes en disqualification, en annulation des voix et en rétractation déposées par le candidat Jean Louis Robinson ont été toutes déclarées irrecevables par la CES ». Laquelle avait tenu avant-hier une audience d’instruction contradictoire entre les avocats des deux candidats. « Le demandeur n’a pas pu prouver devant la Cour, l’existence de 90 000 électeurs qui auraient été rayés des listes électorales lors du second tour », rapporte ledit Collectif. Au contraire, ajoute-t-il, il est ressorti de la confrontation qu’il y a eu 17 221 électeurs de plus entre les deux tours dans les 9 Districts cités par le candidat de Avana. Et de qualifier de « bluff monumental les affirmations gratuites » du camp de Jean Louis Robinson.

Engagement. Concernant le choix du prochain Premier ministre, Me Henry Rabary-Njaka qui est aussi le Secrétaire général du HVM de répondre que la question n’est pas encore à l’ordre du jour.  Chaque chose en son temps, semble-t-il dire. Préférant « attendre dans la sérénité la proclamation des résultats officiels par la CES ». A ce propos, le Collectif a tenu à rappeler que « lors du dernier débat télévisé, les deux candidats ont pris l’engagement d’accepter les résultats proclamés par la CES ».

R. O

Share This Post