Passation de pouvoir entre Andry et Hery : La clef de Madagascar change de main



Jacaranda
Le président de la Transition, Andry Rajoelina remettant la clef de Madagascar au président Hery Rajaonarimampianina.
Le président de la Transition, Andry Rajoelina remettant la clef de Madagascar au président Hery Rajaonarimampianina.

Bon nombre d’observateurs estiment que la cérémonie d’hier est représentative d’une véritable alternance démocratique.

Une cérémonie hautement symbolique, mais qui restera à jamais gravée dans l’histoire de Madagascar. C’est ce que l’on peut qualifier la cérémonie officielle de passation de pouvoir entre le président de la Transition Andry Rajoelina et son successeur, le premier président de la IVe République, Hery Rajaonarimampianina. Une cérémonie dont bon nombre d’observateurs considèrent comme représentative d’une première véritable alternance démocratique au pays. Elle a aussi permis à Andry Rajoelina de sortir par la grande porte et de passer un dernier moment d’émotions avec ses fidèles partisans venus nombreux au Palais d’Etat d’Iavoloha pour exprimer leur soutien indéfectible à « Boay Kely ». D’ailleurs, dans son discours (voir article par ailleurs), ce dernier a réitéré qu’il sera toujours présent pour soutenir le peuple malgache. Au cours de cette cérémonie, l’homme fort de la Transition a remis une grosse clef dorée à son ancien ministre des Finances et du Budget sorti vainqueur de l’élection présidentielle qui s’est déroulée le 20 décembre dernier. Cet évènement devant marquer la fin d’une longue période d’inconstitutionnalité, et qui devrait par la suite favoriser le retour de la Grande Ile dans le concert des Nations, a également été une sorte de « cérémonie d’adieu » très riche en émotion. Notamment au moment où le président de la Transition a remercié sa femme et ses trois enfants. En apercevant Andry et Mialy Rajoelina, les larmes aux yeux, bon nombre des personnalités présentes à Iavoloha n’ont pas pu retenir leurs larmes aussi.

Particularités. Pour revenir à la cérémonie d’hier, l’on a pu remarquer de nombreuses particularités par rapport aux cérémonies de passation de pouvoir que l’on constate généralement dans les autres pays démocratiques. Hery Rajaonarimampianina était le premier arrivé au Palais tandis que d’habitude, c’est le président sortant qui reçoit son successeur. Le nouveau président a été reçu à l’entrée du Palais par le Conseiller spécial auprès de la Présidence de la Transition, Norbert Lala Ratsirahonana et le Directeur de Cabinet de la Présidence, Rija Rajhonson. A la fin de la cérémonie, le nouveau président a été prié de quitter le Palais en premier. Quelque temps après, la famille Rajoelina pour sa part a quitté le Palais après que le président de la Transition a passé en revue pour la dernière fois les troupes des Forces armées présentes à l’extérieur du Palais. Pourtant, d’habitude, c’est le président entrant qui accompagne son prédécesseur jusqu’à la sortie du Palais.  Normalement, la passation devait être une cérémonie privée qui se déroule dans le bureau du président de la République, et seuls quelques proches collaborateurs du président sortant ont le droit d’assister.

Remise de clef. En tout cas, hier, plusieurs indices ont permis de confirmer que le courant ne passe plus entre le président Hery Rajaonarimampianina et le président de la Transition, Andry Rajoelina. La colère et la frustration du nouveau locataire d’Ambohitsorohitra ont été aperçues sur son visage. Selon certaines sources, le numéro Un du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » a refusé de signer les documents de passation c’est pourquoi, la cérémonie a été marquée uniquement par une remise de clef. La question est donc de savoir si Hery Rajaonarimampianina souhaite un audit avant de prendre les pouvoirs. Mis à part les membres du Corps diplomatique et consulaires résidant dans la Grande Ile, de nombreux représentants des différentes organisations et organismes internationaux ont également assisté à cette passation de pouvoir. En outre, tous les Chefs d’Institution, les Chefs militaires et les proches collaborateurs d’Andry Rajoelina ont été présents. Il convient de noter cependant que l’équipe du service protocolaire de la Présidence a empêché le Premier ministre Jean Omer Beriziky de passer par l’entrée principale du Palais d’Iavoloha. Parmi les grands absents de cette cérémonie figure également la nouvelle Première Dame, Voahangy Rajaonarimampianina. Il convient de rappeler que la cérémonie d’investiture aura lieu ce jour à Mahamasina.

Davis R

Share This Post