Rajoelina- Ravalomanana- Robinson : Lequel des trois sera le chef de l’opposition légale ?



Jacaranda
Face à cette triple opposition, le nouveau président Hery Rajaonarimampianina bénéficie du soutien indéfectible de la communauté internationale.
Face à cette triple opposition, le nouveau président Hery Rajaonarimampianina bénéficie du soutien indéfectible de la communauté internationale.

Le nouveau président Hery Rajaonarimampianina  gère trois camps d’opposition en même temps.

A l’allure où vont les choses et à entendre ses partisans qui ne l’ont pas quitté depuis 2009, l’ex-président de la Transition Andry Rajoelina basculerait dans l’opposition par rapport au régime du nouveau président Hery Rajaonarimampianina. Pendant que le principal acteur de la « Révolution Orange » se tait en attendant les décisions finales du nouveau président quant à la nomination du premier ministre, ses partisans accusent ce dernier d’écarter ceux qui l’ont propulsé à la Présidence de la Quatrième République. Même les médias qui défendaient bec et ongles les causes d’Andry Rajoelina pendant les cinq ans de sa transition, ne mâchent pas leurs mots contre Hery Rajaonarimampianina.  Par ailleurs, le camp de l’ancien président Marc Ravalomanana reste dans l’opposition. L’exilé de l’Afrique du Sud n’a pas encore officiellement reconnu le nouveau président malgré la présence à Mahamasina du chef de sa délégation, le ministre Roland Ravatomanga. Au Magro, le langage ne change pas. Le nouveau président de la République y est traité  comme une personnalité qui a évolué dans le camp des auteurs de coup d’Etat de 2009. Et la troisième tête qui veut incarner l’opposition, c’est le candidat malheureux aux Présidentielles Jean Louis Robinson.

Rang protocolaire. En attendant le basculement officiel d’Andry Rajoelina dans l’opposition qui serait redoutable pour la stabilité du régime de Hery Rajaonarimampianina, la guerre de leadership de l’opposition légale à Madagascar est déjà déclarée entre Marc Ravalomanana, à travers ses partisans, et le candidat malheureux Jean Louis Robinson. Samedi dernier, le futur député Guy Rivo Randrianarisoa a annoncé au Magro que la mouvance Ravalomanana continue d’incarner l’opposition à Madagascar. Le même jour, le Dr Jean Louis Robinson qui se comporte déjà comme le chef de l’opposition légale, a reçu à son domicile à Ambohimiandra le chef de l’opposition mauricienne, le charismatique Paul Bérenger. A rappeler que d’après le texte qui a été déjà adopté au Parlement de la Transition, le chef officiel de l’opposition aura le même rang protocolaire qu’un vice-président de l’Assemblée nationale, avec des gardes de corps, du personnel chargé de son  secrétariat et des avantages matériels. Faute d’être Premier ministre de Hery Rajaonarimampianina, ce statut conviendrait à l’ancien président Andry Rajoelina.

RAJAOFERA Eugène

Share This Post