Hery Rajaonarimampianina : Ordre pour la protection des biens du groupe TIKO



Jacaranda

p014Le président de la République a priorisé la question de sécurité, hier. Notamment pour les diverses entités du groupe Tiko ainsi que pour Nosy Be.   

Lors du conseil des ministres, d’hier, une communication a été faite relative à la perpétuité des actes de vandalisme et de pillage des usines du groupe TIKO. A cet effet, le président de la République Hery Rajaonarimampianina a déclaré que ces entités, composant le groupe TIKO, connaissent des situations judiciaires différentes. Ainsi, étant donné que les entités, sises dans l’enceinte du port de Toamasina, sont installées dans un domaine appartenant à l’Etat, il a donné instruction au Premier ministre de saisir les forces de l’ordre pour que le gardiennage de ces entités soit renforcé, jusqu’à ce que leur sort judiciaire soit statué. Autrement dit, ordre a été donné pour la protection des biens du TIKO.

Sécurité. Concernant l’entité du groupe TIKO sise à Sambaina-Manjakandriana, le chef de l’Etat a fait savoir qu’il appartient à son propriétaire de prendre les dispositions qui s’imposent pour son gardiennage, les forces de l’ordre ne devant œuvrer qu’à titre de renfort. Il revient ainsi  au fondateur de l’empire TIKO de s’en charger. Pour ce qui est de l’usine à Vohidiala, Ambatondrazaka, le président de la République a spécifié que l’Etat détient 60% du capital de la dite usine et qu’il coule de soi à ce que l’Etat assure la sécurité d’un bien qui lui appartient. Toujours est-il que ces résolutions pourraient être interprétées de diverses façons.

Ile aux parfums. Il a été décidé également, au titre du ministère des Forces Armées, suite à la table ronde des 16 et 17 août 2013 initiée par le ministre du Tourisme à Nosy Be, la restauration de la sécurité dans l’île aux parfums. De ce fait, diverses mesures ont été déjà prises par les forces de l’ordre en application des résolutions prises. Il s’agit notamment du renforcement de l’effectif des forces de l’ordre, de l’affectation des éléments indisciplinés, de la sensibilisation des éléments et de la communication des lignes vertes pour les interventions d’urgence.

recueillis par Dominique R.

Share This Post