Hery Rajaonarimampianina : Clin d’œil au MAPAR



Jacaranda

MAPAR-sy-HERYD’après le président, « le régime a besoin de stabilité et cette plate-forme pour la majorité présidentielle a été mise en place uniquement pour regrouper toutes les forces politiques.

Après l’élection à la Présidence de l’Assemblée Nationale, bon nombre d’observateurs ont estimé que la défaite de la Plate-forme pour la majorité présidentielle à Tsimbazaza aura certainement une influence sur la position politique du président Hery Rajaonarimampianina. Cette constatation semble se confirmer. En effet, hier, en marge de la cérémonie militaire de remise de drapeaux pour les Généraux nouvellement promus et nommés au titre de l’année 2013, le nouvel homme fort de Madagascar a annoncé : « Je suis prêt à travailler avec le MAPAR…. Le MAPAR est mon allié naturel. Je suis le président de tous les Malgaches ». Un véritable clin d’œil adressé aux pro-Rajoelina qui survient au lendemain de l’élection à Tsimbazaza. Pourtant, nul n’ignore que l’objectif de la création de la Plate-forme pour la majorité présidentielle n’est autre que de pousser le MAPAR vers l’opposition. Hier, le président Hery Rajaonarimampianina a expliqué que le régime a besoin de stabilité et cette plate-forme a été mise en place uniquement pour regrouper toutes les forces politiques, et ce, afin de favoriser le développement. « Il ne doit y avoir d’exclusion et personne ne doit se sentir exclu », a-t-il soutenu.

Premier ministre. Questionné sur sa rencontre secrète avec l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, le locataire d’Ambohitsorohitra de déclarer que « la contribution de tout un chacun est nécessaire afin de mettre en place un régime stable ». Il s’est cependant défendu de donner une précision sur les tenants et aboutissants de cette rencontre au cours de laquelle, la question de la nomination du Premier ministre a certainement été évoquée. A ce sujet, le numéro Un du HVM a avancé hier un profil de celui ou de celle qui occupera le Palais de Mahazoarivo. Selon ses dires, « la Constitution exige la mise en place d’un gouvernement capable d’exécuter la politique générale de l’Etat élaboré par le Président de la République. Le Premier ministre devrait donc être quelqu’un qui acceptera de réaliser cette politique qui consiste à assurer la réconciliation nationale et le développement. Mais aussi, quelqu’un qui dispose des expériences et des savoir-faire suffisants pour ce poste ». En tout cas, le président a réitéré que la prise de décision lui revient. Et lui de faire savoir au passage qu’il ne fait face à aucune pression internationale. « Je prendrai ma décision dans le respect de la souveraineté nationale », a-t-il soutenu. La défaite de la Plate-forme pour la majorité présidentielle à l’Assemblée a également été évoquée. Une défaite qu’Hery Rajaonarimampianina considère comme « un reflet de la démocratie ». Se considérant comme un militant de la démocratie et de la séparation des pouvoirs, le président n’a pas manqué de féliciter la nouvelle présidente de l’Assemblée Christine Razanamahasoa.

Davis R

Share This Post