Premier Ministre : La Mouvance Ravalomanana consultée par Hery Rajaonarimampianina



Jacaranda
Les partisans de Marc Ravalomanana ont déjà accepté de collaborer avec le nouveau régime.
Les partisans de Marc Ravalomanana ont déjà accepté de collaborer avec le nouveau régime.

La Mouvance de l’ancien président n’est pas exclue du processus de nomination du futur chef du gouvernement.

A entendre les déclarations faites par le Mapar hier, la nomination du nouveau premier ministre est imminente. Certaines sources indiquent que le nom du futur locataire de Mahazoarivo serait connu au plus tard demain. Hier, des réunions se sont tenues dans plusieurs endroits de la Capitale. Les partisans d’Andry Rajoelina regroupés au sein de la plate-forme Mapar ont tenu hier soir une réunion d’importance capitale à Antaninarenina. Tandis que la Plate-forme de la Majorité Présidentielle (PMP) s’est réunie en même temps au Restaurant A &C à Ivato. Parallèlement à ces réunions, le nouveau président de la République a reçu des personnalités politiques dans le cadre de la formation du futur gouvernement. Hier dans l’après-midi, il a rencontré une délégation de la mouvance Ravalomanana dirigée par son chef de délégation Rolland Ravatomanga. Bien que rien n’ait filtré de cette rencontre, on a appris que le président de la République aurait consulté la mouvance de l’ancien président sur la possibilité de consensus quant à la nomination du successeur d’Omer Beriziky à Mahazoarivo.

Verrouillage. Malgré la politique d’ouverture prônée par le nouveau président qui veut se conformer aux recommandations de la communauté internationale dont entre autres la mise en place d’un gouvernement inclusif, force est de constater que le Mapar d’Andry Rajoelina tente à tout prix de verrouiller les institutions de la République. A l’image de ce qui se passe en ce moment à l’Assemblée nationale où la plate-forme « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina » rafle toutes les places au niveau du bureau permanent de la Chambre Basse. A cette allure et s’il faut suivre la logique des partisans de l’ancien président de la transition, le futur premier ministre serait une personnalité qui a gravité autour du coordonnateur du Mapar pendant la transition. Reste cependant à savoir si avec cette personnalité, l’Exécutif arriverait à relever avec les bailleurs de fonds internationaux (Banque Mondiale, FMI…) le défi du redressement et de la relance économique. A suivre.

RAJAOFERA Eugène

Share This Post