Conseil des ministres : Hery Rajaonarimampianina place ses hommes



Jacaranda
Les prochaines nominations pourraient concerner les chefs militaires.
Les prochaines nominations pourraient concerner les chefs militaires.

Avant de faire cap ce jour sur Toamasina, le chef de l’Etat a présidé hier un conseil des ministres. Le second du genre depuis son investiture, c’est-à-dire en l’espace d’un mois.

Trois décrets ont été pris à Iavoloha. Le premier porte constatation de l’expiration du mandat des membres de la HCC. Le second concerne la nomination de 3 nouveaux membres, en l’occurrence, le constitutionnaliste Jean Eric Rakotoarisoa et les 2 magistrats de la Cour d’Appel, Yvonne Raharisoa et Fara Alice Ravaoarisoa, deux privatistes considérées comme proches d’un membre du collège des avocats de « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ». Les trois nouveaux Hauts Conseillers qui prêteront serment incessamment, font partie du quota du Président de la République qui vient de remanier la HCC comme nous l’avions subodoré dans notre article d’hier.

Membres élus. Il s’agit d’un remaniement partiel, puisque les membres qui ont été élus en 2003 à raison de 2 de chaque par l’Assemblée nationale, le Sénat et le Conseil Supérieur de la Magistrature, continueront d’exercer leurs fonctions, jusqu’à l’élection de leurs remplaçants. Quant au 3e décret, il abroge la nomination du président de la HCC, Jean-Michel Rajaonarivony qui aura siégé de 1991 à 2014 à Ambohidahy, n’était-ce la brève interruption lors du retour à la barre de l’Amiral. Et ce, avant d’être remis en selle en 2002 par Marc Ravalomanana qui le nomma Président de la HCC. Son successeur sera élu par les autres membres.

SGP et Dircab. Après le collège de conseillers spéciaux, le Président Hery Rajaonarimampianina continue de placer ses hommes. Ainsi, le général de Division Ralala Roger Pierre est bombardé Secrétaire Général de la Présidence (SGP) après avoir été SG du gouvernement. Me Henry Rabary-Njaka a hérité pour sa part du poste vacant de Directeur de cabinet (Dircab) de la Présidence de la République au cours de ce conseil des ministres qui a vu également la nomination de l’ancien DG d’Air Mad, James Andrianalisoa aux commandes de l’Aviation Civile de Madagascar (ACM).

IST et 2 ministres limogés ? Par ailleurs, outre le rappel à l’ordre de « certains journalistes qui font fi des textes régissant la déontologie et l’éthique », le Président de la République a fait savoir en début du conseil des ministres que le processus de nomination du PM de la Quatrième République doit être mené d’une manière concertée. Il a fait remarquer que la Constitution n’impose aucun délai en la matière. Réitérant ainsi que le gouvernement de transition d’union nationale dirigé par le PM Omer Beriziky reste en place, dans sa composition actuelle, quoique des bruits ont couru hier que deux ministres nommés par l’ancien Président de la Transition donc proches du Mapar auraient été limogés ou le seraient incessamment. Une station de télé privée a même rapporté hier soir qu’un important opérateur économique proche de l’ancien Président de la Transition serait frappé d’une interdiction de sortie du territoire (IST) à cause d’une affaire pendante devant la Justice. Après le départ de Rajoelina, les affaires ne sont plus roses pour ce milliardaire face à Rajaonarimampianina qui montre de quel …bois il se chauffe.

R. O

Share This Post