Mapar- PMP- GPS : Tentatives d’exclusion de la Mouvance Ravalo et du MMM

Guy Rivo Randrianarisoa répond aux extrémistes du Mapar, de la PMP et du GPS.
Guy Rivo Randrianarisoa répond aux extrémistes du Mapar, de la PMP et du GPS.

Certains membres de ces trois entités politiques ignorent la réconciliation nationale prônée par le président Hery Rajaonarimampianina en tentant d’exclure la mouvance Ravalomanana et le MMM qui ont respectivement 20 et 14 députés à l’Assemblée nationale.

Les réunions se multiplient à l’approche du retour du président Hery Rajaonarimampianina. Avant-hier, le Mapar (Miaraka Amin’ny Prezida Andry Rajoelina), la PMP (Plate-forme pour la Majorité Présidentielle) et le GPS (Groupe Parlementaire Spécial) ont tenu des réunions séparées qui se sont terminées par une rencontre des trois entités au Paon d’Or Ivato. Ces réunions se sont poursuivies hier. En général, le cas de la mouvance Ravalomanana et du « Malagasy Miara Miainga » (MMM) de l’ancien vice-premier ministre Hajo Andrianainarivelo  a été discuté. En fait, les trois entités sont divisées sur la question. Certains sont pour l’entrée de la Mouvance de l’ancien président et du MMM dans la future majorité unique à laquelle le président Hery Rajaonarimampianina a fait allusion à Paris, d’autres s’opposent à cette politique d’exclusion qui est contraire au projet de réconciliation nationale annoncé par le président.

Reconnaissance et soutien. La réaction de la mouvance Ravalomanana qui a 20 députés à l’Assemblée nationale n’a pas tardé. Hier, son porte-parole Guy Rivo Randrianarisoa de préciser : « La Mouvance Ravalomanana ne demande rien. Jusqu’à présent, nous n’avons négocié aucun poste ministériel avec le président Hery Rajaonarimampianina. D’ailleurs, la question n’est pas encore là. » Le député élu dans le Ve Arrondissement d’ajouter : « La mouvance Ravalomanana a pris la décision de soutenir le nouveau président de la République. C’est tout jusqu’ici. » En tout cas, il faut rappeler que la Mouvance Ravalomanana, bien qu’elle ait soutenu le candidat Jean Louis Robinson, figure parmi les premières entités politiques qui ont reconnu l’élection de Hery Rajaonarimampianina. Le vice-premier ministre Botozaza Pierrot était présent à la HCC lors de la proclamation du résultat officiel du 2e tour des Présidentielles. Cette présence polémiquée d’une personnalité modérée de la mouvance Ravalomanana a été suivie lors de la cérémonie d’investiture du nouveau président de la présence massive des membres de la mouvance, dirigés par le ministre Roland Ravatomanga. Quelques jours après, c’est Marc Ravalomanana en personne qui a fait une déclaration de reconnaissance.

RAJAOFERA Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication