Hery Rajaonarimampianina : « Un personnage tout à fait nouveau comme PM»

uneLe président de la République n’a pas encore dévoilé le nom du Premier ministre. Mais ce qui est probable c’est que le nouveau PM accompagnera le président à Bruxelles. Un voyage qui aura lieu au début du mois prochain.   

Après avoir séjourné aux Etats-Unis et en France, Hery Rajaonarimampianina, est revenu au pays, hier, très tôt le matin. Tout de suite, après son arrivée, le président de la République a tenu une conférence de presse, au salon d’honneur à Ivato. La nomination du Premier ministre a été évidemment l’une des principales questions posées par les journalistes. « C’est le président qui nomme le Premier ministre mais non pas on va le désigner ensemble. C’est l’intérêt supérieur de la Nation qui doit primer ». Et ce, rentrant dans le cadre de la réconciliation nationale tout en respectant la Constitution. Le chef de l’Etat de réitérer que cela se fera le plus rapidement possible. « Deux mois c’est largement suffisant ».

Programme. Par ailleurs, sur « internationales » de TV5 monde, le président de la République a donné le profil de celui qui devrait être PM. « Celui qui pourra travailler avec le président et épouser toute la philosophie du président », a-t-il souligné. Et d’ajouter, celui qui va appliquer son programme, tout en étant politicien mais également technicien. « Le bon dosage entre les deux serait le meilleur. Cela pourrait être un personnage tout à fait nouveau », a-t-il soutenu. Toujours sur « internationales », concernant ses relations avec l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, la réponse du président de la République est plutôt évasive. «  Il a dit ce qu’il a dit, il dira ce qu’il dira. C’est le peuple qui m’a choisi, c’est avec le peuple que je suis redevable. Je suis le président de tous les malgaches ».  Le président est allé même jusqu’à dire que « je suis libre ». Des mots qui en disent longs. Dans tous les cas, ce qui est sûr c’est que les relations entre les deux personnalités n’étaient plus comme avant. Et ce, depuis deux mois. Juste après l’accession de Hery Rajaonarimampianina à la Magistrature suprême.

Négociation officielle. Sur la question des îles éparses, le président de la République est resté prudent. « Il n’y a pas encore eu de négociation officielle. On va discuter de ces îles éparses ». Si l’on réfère à ces propos, rien n’a encore été décidé. Pour en revenir à sa conférence de presse d’Ivato, d’autres sujets ont été également abordés par le chef de l’Etat, notamment relevant du domaine économique. Portant sur le FMI et la Banque mondiale (lire article par ailleurs).

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication