Mort des deux étrangers : Trop de coïncidences, une enquête en cours !

CarltonDeux cadavres de « vazaha » découverts dans deux hôtels de luxe différents, la même nuit. Ils sentaient fortement l’alcool…

Ils font partie de la même génération. Le ressortissant russe Nikolay Surin et le français César Laskowsky avaient respectivement 35 et 29  ans au moment de leur mort. Deuxième point, ils sont décédés presque à la même heure, dans la nuit de dimanche, a-t-on appris de sources proches des médecins légistes. Ces deux coïncidences ont attiré l’attention de la brigade criminelle qui a décidé d’ouvrir une enquête. Le rapport d’autopsie qui devait être remis entre les mains des enquêteurs, hier, servirait de saisine pour les limiers. Les deux hommes se connaissent-ils ? La question se pose et selon des bruits qui courent, ils auraient été vus ensemble et avec un groupe dans un bar de la capitale, la veille de leur décès. Aucune information ne filtre pour l’instant à Anosy, dans les locaux de la brigade criminelle. Pour un petit rappel, les corps sans vie des deux étrangers sus-cités ont été retrouvés dans leur chambre respective et dans deux hôtels différents de la capitale. En commun, une forte odeur d’alcool s’est faite sentir sur les deux cadavres, selon toujours les sources généralement informées. Un constat qui pourrait rejoindre l’hypothèse de départ que les deux individus se connaissent et auraient passé une soirée bien arrosée ensemble dans un bar de la capitale. Abus d’alcool ou empoisonnement ? En tout cas, ces étranges coïncidences ne laissent pas croire à une mort naturelle au sein de la police criminelle. Selon toujours les informations, la personne de nationalité russe devait rejoindre la côte sud-ouest malgache le jour de sa mort. L’autre, quant à lui, est juste de passage dans la capitale après son séjour dans le nord. Là aussi, il n’est pas à écarter dans la longue liste des hypothèses que les deux hommes se sont donné rendez-vous à Tana pour la soirée du dimanche. Qui sont-ils ? Des simples touristes ou des gens d’affaires ? Leurs ambassades respectives sont sûrement au courant des informations qui concernent ces étrangers. La brigade criminelle, de son côté, continue d’explorer la piste tout en se basant sur le rapport d’autopsie. A suivre.

Didi R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication