Premier ministre : Les 10 favoris pour briguer Mahazoarivo



Jacaranda

uneLes yeux des observateurs se tournent vers le Palais d’Iavoloha où la nomination du PM pourrait avoir lieu ce week-end.

Le président Hery Rajaonarimampianina est attendu à l’Aéroport international d’Ivato ce jour après avoir assisté au Sommet Union Européenne-Afrique qui s’est déroulé à Bruxelles. Les yeux des observateurs se tournent donc vers le Palais d’Iavoloha où la nomination du Premier ministre pourrait avoir lieu ce week-end. En effet, le président de la République a déclaré, même durant son séjour à Bruxelles que la nomination est imminente. Pour leur part, ses proches collaborateurs à Ambohitsorohitra ont confirmé qu’elle aura lieu ce week-end. En tout cas, dix prétendants se partagent la place de « favori » pour cette course à Mahazoarivo. Il s’agit des quatre personnalités qui ont figuré dans la deuxième liste du groupement politique « Miaraka Amin’i Président Andry Rajoelina » (MAPAR), à savoir, l’ancien Ambassadeur de Madagascar au Canada, Horace Constant, l’ancien ministre de la Pêche, Houssein Abdallah, du député de Toliara I et non moins Coordonnateur national du MAPAR, Maharante Jean de Dieu, et de l’ancien PDS de la Ville des Mille, Edgard Razafindravahy.

« Outsiders ». De leur côté, les politiciens proches du président Hery Rajaonarimampianina prévoient de déposer une nouvelle proposition auprès de la Présidence ce jour. Des sources proches du « Vondron’antoko politika manohana an’i Hery Rajaonarimampianina » ont laissé entendre qu’ils vont confirmer la candidature du Professeur Jules Etienne. Nos sources ont également fait savoir que le nom de l’actuel Médiateur de la République, Andréas Monique Esoavelomandroso figurera aussi dans cette liste. Ce sera donc une liste comportant deux noms. Reste à savoir si les parlementaires regroupés au sein du parti PATRAM et ceux de la Plate-forme pour la Majorité Présidentielle (PMP) trouveront un consensus pour présenter une liste unique. A noter également que d’autres prétendants considérés comme des « outsiders » lancent aussi des travaux de couloirs pour réclamer le soutien des acteurs politiques. L’on peut citer entre autres, le Premier ministre actuel, Jean Omer Beriziky, le président national du « Malagasy Tonga Saina », Roland Ratsiraka, l’ancien ministre de l’Environnement, le Général Herilanto Raveloharison, ainsi que l’ancien Ambassadeur de Madagascar auprès de l’UNESCO, José Vianey.

Ingérence. Après la déclaration du Sous-secrétaire d’Etat américain, Robert Jackson, qui a avancé les « exigences » des Etats-Unis vis-à-vis de la nomination de PM à Madagascar, bon nombre d’observateurs estiment que le président, Hery Rajaonarimampianina est contraint de choisir entre la légalité et la légitimité nationale, contre la reconnaissance internationale. Il doit en effet choisir entre respecter la Constitution et les textes en vigueur, ou plutôt de tenir tête à la Communauté internationale qui impose une ingérence flagrante dans le processus de formation du gouvernement.

Davis R

Share This Post