Iavoloha : Audience de la PMP ignorée par Rajaonarimampianina



Jacaranda
Rajaonarimampianina a posé un lapin aux leaders du VAM.
Rajaonarimampianina a posé un lapin aux leaders du VAM.

Ce qui s’est passé, hier, prouve l’existence d’une scission au sein des politiciens proches du président, Hery Rajaonarimampianina.

Pourtant annoncée bien avant le départ du président de la République, Hery Rajaonarimampianina pour Bruxelles, sa rencontre avec les politiciens issus de la « Plate-forme pour la Majorité Présidentielle » (PMP) a encore été reportée. Pour cause, le numéro Un d’Ambohitsorohitra leur a posé un lapin. En effet, même si les leaders de cette entité politique se sont empressés de se rendre au Palais d’Etat d’Iavoloha vers 15 heures après avoir reçu la confirmation de leur audience par la Présidence de la République, la rencontre en question n’a pas eu lieu. Pourtant, les membres de la PMP ont attendu la confirmation du rendez-vous depuis le début de la matinée. En quelque sorte, le président Hery Rajaonarimampianina a ignoré l’audience. Pourtant, selon nos sources, mis à part les membres du « Vondron’Antoko politika manohana an’i Hery Rajaonarimampianina », entre autres, Roland Ravatomanga, Maître Hanitra Razafimanantsoa, Nicolas Randrianasolo et consorts, une autre délégation de la PMP composée de chefs de partis n’ont également pas été reçus par l’actuel homme fort du pays. Parmi eux figureraient entre autres, les Pierrot Rajaonarivelo, Voninahitsy Jean Eugène, Hajo Andrianainarivelo et consorts. Par contre, pour sa part, la présidente du Parti Vert, Saraha Georget Rabeharisoa ne semble pas avoir été tenue au courant de la tenue de cette entrevue.

Scission. En tout cas, ce qui s’est passé hier prouve l’existence d’une scission au sein des politiciens proches du président, Hery Rajaonarimampianina. L’on a pu constater un manque de confiance flagrant entre eux. Après que le numéro Un d’Ambohitsorohitra ait boycotté la rencontre d’hier, certains d’entre eux commencent à remettre en cause la stratégie utilisée dans le cadre de la nomination du Premier ministre. Joint au téléphone hier soir, un haut responsable au sein de la mouvance Ravalomanana a laissé entendre que la nomination du PM ne constitue pas une priorité pour le président. De sources concordantes, l’actuel Premier ministre, Jean Omer Beriziky aurait affirmé la semaine dernière au cours du Conseil du gouvernement que l’équipe actuelle restera à son poste jusqu’au mois de mai. Cependant, le locataire de Mahazoarivo envisage de démissionner si toutefois le nouveau PM ne sera pas nommé jusqu’à la fin du mois d’avril. Aux dernières nouvelles, la rencontre entre le président Hery Rajaonarimampianina et les leaders de la PMP a été reportée pour ce jour. Ces derniers insistent pour faire pression sur le président, pourtant, de sources bien informées, celui-ci envisage d’ignorer les propositions du MAPAR et de la PMP et opte pour la nomination d’une nouvelle tête. Histoire à suivre.

Davis R

Share This Post