Colbert : Félicitations sur fond de consultations



Jacaranda

uneCertains se permettent de profiter de cette brève rencontre avec le PM pour déposer leur curriculum vitae.

Depuis sa nomination vendredi dernier, les politiciens se bousculent au portillon de l’Hôtel Colbert à Antaninarenina où le nouveau Premier ministre Kolo Roger Christophe Laurent réside provisoirement. Des visites qui constituent une occasion pour les politiciens issus de tous bords, notamment de féliciter le nouveau chef du gouvernement, mais aussi et surtout pour lui exprimer un soutien et de faire un clin d’œil en vue de solliciter un poste au sein du futur gouvernement. Certains se permettent même de profiter de cette brève rencontre avec le PM pour déposer leur curriculum vitae. C’est le cas notamment de certaines personnalités politiques au sein du parti RPSD qui ont été reçues samedi dernier par Kolo Roger. Si l’on se réfère à cette réalité, les rencontres qui se tiennent au Colbert depuis vendredi soir sont en train de se transformer en quelque sorte en « début de consultations ». Des félicitations sur fond de consultations ou l’inverse (c’est selon). Pourtant, officiellement, les consultations n’ont pas encore débuté dans la mesure où les tractations entre les différentes forces politiques, en vue de la formation du gouvernement sont en cours. Actuellement, tout le monde se déclare « prêt à travailler avec le nouveau Premier ministre et avec le régime en place ». Même ceux qui étaient dans le camp adverse lors de l’élection présidentielle se considèrent comme des proches collaborateurs du président Hery Rajaonarimampianina. Et ce, dans l’objectif d’obtenir un ou des « seza » au sein du futur gouvernement et des différentes Institutions.

MAPAR. Pourtant, bon nombre d’observateurs estiment que les 12 partis politiques ayant soutenu la candidature du Premier ministre Kolo Roger, à savoir le PATRAM, le VPM-MMM, le PSD, le Leader Fanilo, le Harena, l’Adhem Fizafa, le MTS, le FFF, le Zanak’i Dada, le MDM, le Parti Vert et les Autres sensibilités, devraient logiquement obtenir des sièges au sein du gouvernement en contrepartie à leur soutien. Pourtant, nul n’ignore que ces partis ne possèdent qu’un ou deux députés seulement au sein de l’Assemblée nationale. La question est désormais de savoir quelle position pourrait prendre le groupement politique « Miaraka Amin’i Président Andry Rajoelina » (MAPAR), face à cette nomination d’un Premier ministre. Un des leaders de cette entité politique a déjà réagi à la question en annonçant que « la nomination de Kolo Roger est anticonstitutionnelle ». Faut-il rappeler que le MAPAR, se considérant comme le groupement politique majoritaire à l’Assemblée nationale n’a pas cautionné la nomination du nouveau PM. Joints au téléphone hier soir, le Coordonnateur national du MAPAR, Maharante Jean de Dieu et la présidente de l’Assemblée, Christine Razanamahasoa ont refusé de se prononcer sur la question. « No comment », ont-ils soutenu. Avant de réitérer que le Bureau politique national du MAPAR se réunira prochainement pour prendre une décision définitive par rapport à la situation politique actuelle. L’on pourrait donc s’attendre à ce que ce groupement politique se range dans l’opposition. Quoi qu’il en soit, si l’on se réfère à la déclaration faite vendredi dernier par le président, Hery Rajaonarimampianina, « le gouvernement sera opérationnel cette semaine ». Nul n’ignore cependant que les politiciens qui « œuvrent » et « manœuvrent » actuellement pour adhérer au sein de la future équipe gouvernementale ne pourront pas tous obtenir satisfaction. Histoire à suivre.

Davis R

Share This Post