Faits-divers et investigations : Un réseau de professionnel mis sur pied



Jacaranda
Les membres du Réseau des Faits-Diversiers et Investigateurs de Madagascar.
Les membres du Réseau des Faits-Diversiers et Investigateurs de Madagascar.

Ils sont jeunes. Ils sont dynamiques. Et ils veulent apporter du tonus, du sang neuf au métier de journalistes faits-diversiers ainsi qu’à celui d’investigateurs. De ce fait, ils se sont tous réunis au sein de l’association RFDIM ou Réseau des Faits-Diversiers et Investigateurs de Madagascar. Dans un contexte médiatique malgache où la rubrique des faits-divers occupe une place importante dans les médias et sert d’appât pour la vente des journaux « il est temps d’essayer de comprendre le fait-divers  pour l’exploiter à un logique de développement local » a lancé le président Didi Ratsimbazafy. Selon lui, durant la soirée de présentation du réseau au Trass, le journalisme d’investigation mérite d’être développé pour l’institution d’une bonne gouvernance. Issus de télévisions,
de radio, de la presse écrite et de journalisme en ligne, ces journalistes ont présenté leur association au Trass Tsiadana en la présence de leur président d’honneur le Général de division Roger Ralala et leur avocat d’honneur Me Rajaonarison Santanavalona.

Leurs objectifs sont d’aller  au-delà de la simple diffusion de l’information, de donner aux citoyens des informations qui ont du sens pour participer à un véritable développement démocratique, de faire du fait-divers une rubrique de prise de décision «  c’est une option pour dynamiser la vie sociale ». Parabole Madagascar a soutenu l’initiative en étant parmi les partenaires du RFDIM pour la réalisation de la soirée du jeudi. Dans cette œuvre, Didi Ratsimbazafy est assisté de Cécile Ramanandraisoa vice-présidente, Seth Andriamarohasina vice-président, Jerry Edouard SG.

Anny Andrianaivonirina

Share This Post