Consultations : Les candidats ministres dans l’expectative



Jacaranda
Le président de la République a le droit de modifier la liste des membres du gouvernement proposée par le Premier ministre Kolo Roger.
Le président de la République a le droit de modifier la liste des membres du gouvernement proposée par le Premier ministre Kolo Roger.

Aucun des candidats ministres proposés par les partis politiques n’a été convoqué pour consultation pendant la journée d’hier.

Journée fatidique hier pour les candidats ministres dont les C.V ont été envoyés au Premier ministre Kolo Roger. Ils ont passé leur temps à se téléphoner. « Avez-vous déjà été consulté ? ». Cette question a été posée par les uns aux autres. Les réponses étaient les mêmes : « Non, pas encore. » En fait, personne n’a été encore sérieusement consulté hier par le président Hery Rajaonarimampianina et son Premier Ministre Kolo Roger. Alors que lors de sa passation de pouvoir avec l’ancien locataire de Mahazoarivo, le nouveau chef du gouvernement a laissé entendre que la nouvelle équipe gouvernementale allait être présentée au plus tard aujourd’hui. D’après nos sources qui ne sont pas confirmées, le premier ministre Kolo Roger a remis hier entre les mains du président de la République le résultat de ses sélections, c’est-à-dire une proposition de liste des membres de la nouvelle équipe. La concertation entre les deux chefs de l’Exécutif aurait commencé hier dans la soirée. Concertation durant laquelle le chef de l’Etat aurait dû apporter ses remarques, voire ses rectifications à la liste proposée par le locataire de Mahazoarivo.

Suspicions. Toutes les suspicions sont autorisées à l’allure où vont les choses. Des chefs de parti qui ont proposé des noms se demandent ce que concoctent les deux chefs de l’Exécutif depuis hier. « Nous avons hâte de savoir combien des noms que nous avons envoyés au Premier ministre seraient retenus ? », a expliqué un dirigeant politique qui a requis l’anonymat. En tout cas, rien n’est encore trop tard. Le deadline d’aujourd’hui peut être encore respecté si les consultations se tiennent ce matin. En fait d’après nos sources, il ne s’agira pas des consultations dans le sens que c’est au cours de l’entretien qu’on demande au futur membre du gouvernement de parler de sa personne, de sa vision ou de ses priorités. Ce serait uniquement une occasion pour informer l’intéressé sur son entrée dans le nouveau gouvernement. Pour les actuels membres du gouvernement qui pourraient avoir la chance d’être reconduits grâce à leur compétence et à leur expérience, ils ne seraient mêmes pas convoqués à un entretien. Un simple coup de téléphone suffirait pour les convoquer au Premier Conseil des Ministres conjointement présidé par le président de la République et le nouveau chef du gouvernement.

RAJAOFERA Eugène

Share This Post