Mairie de Tana : Rajoelina candidat du Mapar face au HVM

Andry Rajoelina pourrait se venger de ses ex-alliés en se lançant à la reconquête de la Capitale.
Andry Rajoelina pourrait se venger de ses ex-alliés en se lançant à la reconquête de la Capitale.

Pour pouvoir reconquérir le pouvoir en 2018, l’ancien président de la Transition serait obligé de reconquérir la Capitale.

Le HVM (Hery Vaovao ny Madagasikara) et le Mapar seront devenus les principales forces politiques protagonistes dans le pays. Le Mapar en tant que parti d’opposition et le HVM en tant que parti au pouvoir. D’après nos sources, Andry Rajoelina, chef de file du Mapar, qui brille par son silence pendant que ses inconditionnels endurent les représailles du pouvoir, se préparerait à cette nouvelle configuration politique. Toutes les stratégies du Mapar s’élaborent à Ambodivona où l’ancien président de la Transition ne cesse de recevoir ses futurs soutiens. Nos sources indiquent que Andry Rajoelina ferait tout pour qu’il ne soit pas oublié par l’opinion publique, et ce en vue des présidentielles de 2018. Des hauts dirigeants du Mapar révèlent que le précurseur de la « Révolution Orange » à Madagascar se lancerait à la reconquête de la Capitale où il a été élu maire en décembre 2007, avec 63,32 % des voix contre le poulain du président de la République de l’époque Marc Ravalomanana. Pour les partisans d’Andry Rajoelina, la reconquête du pouvoir passe par la reconquête de la ville d’Antananarivo. Les pro-Rajoelina vont jouer sur la fibre sentimentale des tananariviens qui se rangent toujours du côté des « victimes » du pouvoir. Ne voulant pas attendre 2018, certains partisans veulent rééditer le mouvement populaire de 2009 une fois Andry Rajoelina réélu maire d’Antananarivo.

Chef de l’opposition. Pour qu’Andry Rajoelina ait le temps de préparer l’élection du maire de la Capitale, il ne serait pas placé au poste du 7e vice-président de l’Assemblée national, poste réservé au chef de l’opposition officielle. D’après les bruits qui circulaient hier à Ambodivona, le Mapar présenterait Christine Razanamahasoa comme chef de l’opposition. L’élue d’Ambatofinandrahana ferait donc son retour au sein du bureau permanant de l’Assemblée nationale en tant que 7e vice-présidente. Hier, Christine Razanamahasoa a été nommée coordonnatrice nationale du Mapar, à la place de Maharante Jean De Dieu qui a trahi la cause en acceptant d’être nommé ministre du gouvernement Kolo. On peut s’attendre lors des prochaines Municipales à Tana à un duel qui opposera Andry Rajoelina à l’actuel PDS Ny Hasina Andriamanjato qui pourrait être le candidat du HVM. Les deux se connaissent très bien. A l’époque où Andry Rajoelina était maire de la Capitale, il a nommé Ny Hasina Andriamanjato comme coordonnateur général de la CUA. Et encore, ce dernier a été le premier ministre des Affaires Etrangères de l’ère Rajoelina. Reste à savoir pour quel camp opterait la Mouvance Ravalomanana face à ce duel Rajoelina-Andriamanjato. Une Mouvance Ravalomanana qui devrait aussi avoir son candidat malgré le fait qu’elle soit déjà avec le HVM au sein de la PMP.

RAJAOFERA Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication