MAPAR : Guerre ouverte entre Razanamahasoa et Maharante

Le courant ne passe plus entre Christine Razanamahasoa et Maharante Jean de Dieu. (Photo Nary Ravonjy)
Le courant ne passe plus entre Christine Razanamahasoa et Maharante Jean de Dieu. (Photo Nary Ravonjy)

L’initiateur de la révolution orange, Andry Rajoelina, n’a pas assisté à la réunion du MAPAR qui s’est tenue au Roxy, hier. Avec la situation que traverse actuellement cette plate-forme, l’ancien président de la Tansition a-t-il préféré attendre que le calme s’instaure ?

Deux réunions différentes et deux déclarations contradictoires du MAPAR, hier. C’est le clash. En effet, Maharante Jean de Dieu et consorts se sont réunis au Buffet du jardin. De son côté, Christine Razanamahasoa et ses partisans ont choisi Roxy. Une guerre ouverte, en sorte, entre les clans dirigés par Razanamahasoa Christine d’un côté et par Maharante Jean de Dieu de l’autre. A les entendre, le courant ne passe plus entre les deux parties. A moins qu’il y ait concession de la part de l’une d’entre elles. Ce qui est peu probable.

Convocation. Selon Maharante Jean de Dieu, 26 députés sur la trentaine que compte cette «aile» ont répondu présent au Buffet du jardin. Le ministre de la Fonction Publique, du Travail et Lois Sociales a également déclaré : « Madame Christine Razanamahasoa m’a téléphoné, il faudrait reporter l’Assemblée Générale. Et vous en tant que coordonnateur général va s’occuper de la convocation de cette AG ». A lui de réitérer qu’il reste ainsi le coordonnateur général. Tout en soulignant au passage : « Nous n’allons pas nous positionner en tant qu’opposants. Nous soutenons le président Hery Rajaonarimampianina ».

Conseil de discipline. De son côté, l’équipe de Christine Razanamahasoa, par le biais de Roberto Tinoka, ne partage pas du tout cet avis de Maharante Jean de Dieu. Il estime que ce dernier n’a pas respecté la discipline qui régit le MAPAR, de ce fait, il n’est plus responsable au sein de cette plate-forme politique. Et que s’il avait l’intention de rallier le MAPAR, il devrait passer par le conseil de discipline. Roberto Tinoka de parler haut et fort que Christine Razanamahasoa reste et demeure le coordonnateur général du MAPAR. Il a tenu d’ailleurs à préciser que ceux qui se sont réunis au Roxy ne voudraient plus de Maharante Jean de Dieu. A propos de la question si le MAPAR va prendre la place de l’opposition, « rien n’a encore été décidé », a fait remarquer Roberto Tinoka. Décidément, les partisans de Christine Razanamahasoa ne voudraient plus entendre parler de Maharante Jean de Dieu et consorts.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication