Guy Rivo Randrianarisoa : Pas de rencontre prévue entre Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina

uneLes réunions quotidiennes des « Zanak’i Dada » au Magro Behoririka se fixent comme objectif principal le retour de Marc Ravalomanana au pays. Et que les meetings ne s’arrêteront tant que le fondateur de Tiko ne sera pas présent dans la Grande île.

Le communiqué émanant de la Présidence fait état que « suite à l’invitation de l’Etat sud-africain, le Président de la République Hery Rajaonarimampianina est actuellement en Afrique du Sud pour assister à l’investiture du Président Jacob Zuma, réélu pour un second mandat». Notons qu’il est accompagné par son épouse Voahangy Rajaonarimampianina et du ministre des Affaires Etrangères, Arisoa Lala Razafitrimo. Toujours est-il que l’ancien président Marc Ravalomanana est également invité à cette cérémonie d’investiture qui aura lieu ce jour à Pretoria. Et que selon le questeur III à l’Assemblée nationale, Guy Rivo Randrianarisoa, il n’y aura pas de rencontre prévue et encore moins de rendez-vous entre les deux personnalités. Une rencontre inopinée n’est pas à exclure. Et est-ce le fruit du hasard comme l’on dit ?

Entretiens. Faut-il rappeler que le questeur III Guy Rivo Randrianarisoa et la vice-présidente à l’Assemblée nationale, Hanitra Razafimanantsoa, ont eu des entretiens avec le chef de l’Etat avant-hier, à Iavoloha. Et ce, à propos du passeport de Marc Ravalomanana. Evidemment qui est lié au retour du président en exil. Sur ce point d’ailleurs, le président Hery Rajaonarimampianina a fait savoir que le moment n’est pas opportun. Toujours à propos du passeport, selon des anciens membres du Congrès de la Transition et du Conseil Supérieur de la Transition, issus de la mouvance Ravalomanana, le fondateur de l’empire Tiko les a rassurés que le problème lié à son passeport diplomatique ne se pose plus. Mais par quelle façon et de quelle manière ? Toutefois, si le président en exil a fait une telle déclaration à ses anciens CT et CST, c’est qu’il a pu régler l’affaire.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication