Ambassadeurs : Une dizaine de postes à pourvoir

: La nomination d’un Ambassadeur malgache à Paris a été sans doute évoquée lors du dernier tête-à-tête entre le Président Hery Rajaonarimampianina et le ministre français des Affaires Etrangères, Laurent Fabius.
: La nomination d’un Ambassadeur malgache à Paris a été sans doute évoquée lors du dernier tête-à-tête entre le Président Hery Rajaonarimampianina et le ministre français des Affaires Etrangères, Laurent Fabius.

Dans le cadre de la normalisation des relations avec les autres Etats, les représentations malgaches à l’extérieur – ramenées au niveau de Chargé d’Affaires depuis 2009 – seront dirigées par des Ambassadeurs.

Avec le récent limogeage d’Annick Rajaona, le poste d’Ambassadeur auprès de la Confédération Helvétique à Berne et de Représentant Permanent de Madagascar auprès de l’Office des Nations Unies à Genève est doublement vacant. Les deux Représentations malgaches sont ramenées au niveau de Chargé d’Affaires en attendant la nomination du nouveau maître des lieux au 22-A, rue Lamartine à Genève.

Visite officielle. Même topo à Paris où il n’y a pas non plus de locataire au 4, Avenue Raphaël depuis 5 ans, à tel point que la Résidence de Madagascar sise au 1, Boulevard Suchet est presque à l’abandon. Il n’y a plus de téléphone, encore moins de connexion internet. Même le chauffage ne fonctionne plus ou a été suspendu (le résultat est le même). Les meubles, les portes de communication et même le parquet gondolent à cause des variations de température dues aux saisons notamment en hiver et en été. Des travaux de réhabilitation en perspective pour le prochain Ambassadeur de Madagascar à Paris qui sera probablement nommé par le Président Hery Rajaonarimampianina avant sa visite officielle en France prévue pour la mi-août. En attendant, la plus grande Ambassade de Madagascar à l’extérieur est dirigée par la Chargée d’Affaires, Resaka Véronique qui est une diplomate de carrière.

Acte de gouvernement. La Chargée d’Affaires, Velotiana Raobelina se trouve également à la tête de l’Ambassade malgache aux Etats-Unis jusqu’à la nomination du nouveau maître des lieux au 2374, Massachussets Avenue – Washington D.C. En attendant, la réciprocité est de mise puisque la Représentation américaine à Tana a été aussi ramenée au niveau de Chargé d’Affaires, en la personne de Eric Wong, depuis le départ de l’Ambassadeur Niels Marquardt en 2009. Et ce, au lendemain de l’accession au pouvoir d’Andry Rajoelina qui avait limogé dans la foulée presque tous les Ambassadeurs nommés par le président Marc Ravalomanana. Ayant obtenu dans un premier temps le sursis à exécution des décrets abrogeant leurs nominations, les Ambassadeurs concernés devaient finalement plier bagages. La HAT ayant pris une ordonnance qualifiant les nominations et les limogeages d’Ambassadeurs d’ « acte de gouvernement » donc inattaquables devant le Conseil d’Etat.

Maintenus. Faute de reconnaissance internationale, la HAT n’avait pu toutefois remplacer les limogés. Du …coup (celui de 2009), il n’y avait plus d’Ambassadeurs à Pretoria, à Berlin, à Curepipe (Maurice), à Tokyo, à Rome, à Addis-Abeba… La Représentation malgache à Alger devait s’ajouter à la liste après la rentrée au pays de Mahafaritsy Samuel. Les seuls Ambassadeurs maintenus jusqu’à présent à leurs postes peuvent se compter sur les doigts de la main, pour ne citer que Dovo Maxime à Moscou, Horace Constant à Montréal, Paraina Auguste à Dakar, Sikonina Victor à Beijing et Ny Toky Andriamanjato à l’UNESCO à Paris.

Profil. En somme, plus d’une dizaine de postes à pourvoir par le Président Hery Rajaonarimampianina qui « accrédite et rappelle les Ambassadeurs et les envoyés extraordinaires de la République auprès des autres Etats et des organisations internationales ». Le critère de nomination sera vraisemblablement plus technique que politique dans la mesure où le profil des nouveaux Ambassadeurs devra répondre et correspondre à « la diplomatie au service du développement » et au «Madagascar de l’excellence » prônés par le Chef de l’Etat qui compte d’ailleurs procéder à une « reconfiguration des Ambassades ». Tant au niveau de leur mission que de leur juridiction.

R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication