Litige foncier : Une Députée, des magistrats et un maire convoqués au Bianco

Un litige foncier secoue la commune rurale de Madirovalo depuis 2003.
Un litige foncier secoue la commune rurale de Madirovalo depuis 2003.

Un autre « Karana » fait parler de lui par le biais d’une sœur d’une députée dans un litige foncier où un paysan se sent victime d’un trafic d’influence.

Une sœur d’une députée fait la loi dans la commune rurale de Madirovalo, district d’Ambatoboeny. En effet, de connivence avec un « Karana » pour qui le paysans Razafimahatratra Fidèle a travaillé depuis des années, cette dame est en train de manœuvrer sous procuration du « Karana » en question pour priver ce dernier de ses terrains. Pire, la dame se permet d’accaparer illégalement les produits de ce paysan. Razafimahatratra Fidèle ne se laisse pas faire. Des affrontements entre les deux parties ont eu lieu sur les terrains litigieux sans que les forces de l’ordre aient pris leurs responsabilités. Se sentant victime de complicité entre cette sœur d’une députée et des autorités locales dont des magistrats auprès du tribunal de Première Instance de Maevatanana et des gendarmes en charge de l’affaire au niveau du district d’Ambatoboeny, Razafimahatratra Fidèle a saisi le Bianco pour trafic d’influence. Après cette saisine, on apprend en ce moment que la députée qui protège la dame, des magistrats auprès du Tribunal de Première Instance de Maevatanana et des gendarmes qui ont effectué des enquêtes sur ce litige foncier ainsi que le maire de Madirovalo et son adjoint sont tenus de comparaître devant le Bianco le 06 août prochain.

Mandats d’amener. La partie adverse n’est pas restée bras croisés face à cette saisine du Bianco par Razafimahatratra Fidèle. Elle a poursuivi devant la justice ce dernier pour abus de confiance. Abus de confiance car le paysan Razafimahatratra Fidèle a pris la décision de ne plus travailler pour le « Karana » qui lui exerçait par le biais des forces de l’ordre une pression pour qu’il lui cède gratuitement ses terrains. Chose curieuse, le tribunal de Maevatanana a délivré des mandats d’amener à l’encontre de Razafimahatratra Fidèle et de plusieurs membres de sa famille pour être présents au procès prévu le 21 juillet. Alors que ces derniers n’ont jamais refusé de répondre à une convocation du tribunal. A noter qu’un mandat d’amener est délivré à l’encontre d’une personne qui refuse de comparaître devant le tribunal. Ce qui n’a pas été le cas pour Razafimahatratra Fidèle. En tout cas, la famille du paysan Razafimahatratra Fidèle lance un appel pressant à l’endroit des autorités compétentes, en particulier du Bianco pour faire régner la vérité, rien que la vérité dans ce litige foncier qui secoue Madirovalo depuis 2003.

Recueillis par RAJAOFERA Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication