Menace de motion de censure : Kolo Roger n’éprouve aucune crainte

Jacaranda
Le Premier ministre Kolo Roger entouré de son staff. (Photo Nary Ravonjy)
Le Premier ministre Kolo Roger entouré de son staff. (Photo Nary Ravonjy)

Le Premier ministre va aborder les autres sujets d’actualité nationale, lors du petit déjeuner de presse qui aura lieu vendredi prochain. Notamment le remaniement gouvernemental.

Une semaine après sa visite officielle en Chine  (du 25 août au 2 septembre), le Premier ministre Kolo Roger a fait un compte-rendu de son voyage dans le pays de Mao. Un  exposé qui a duré 40 minutes. Ce n’est que par la suite, qu’il a répondu  aux questions des journalistes, outre son déplacement en Chine, il a parlé de certains aspects des affaires nationales. En ce qui concerne ainsi  la motion de censure, le Premier ministre n’est pas allé par quatre chemins pour déclarer : « ce n’est pas mon premier souci ». Avant d’enchaîner que « ceux qui ne veulent pas travailler pour le compte des 22 millions de Malgaches et qui ne pensent qu’à torpiller le régime, la porte est largement ouverte pour eux ». En revanche, sur les autres sujets d’actualité nationale, le PM a esquivé les questions, en annonçant que serait pour le petit déjeuner de presse de vendredi prochain.

Contacts. Pour en revenir sur sa visite  en Chine, le Premier ministre a parlé de ces contacts tant officiels que privés. Il a parlé ainsi de sa rencontre avec le Premier ministre chinois, Li Keqiang le 28 août au Palais de Pourpe. L’entretien a porté notamment sur l’avenir de la coopération sino-malgache. Ce fut aussi une occasion pour le Premier ministre malgache d’exposer à son homologue chinois les domaines prioritaires que sont l’énergie, les infrastructures routières, ferroviaires, portuaires et aéroportuaires…nécessitant une coopération.  A l’issue de l’entrevue des deux chefs de gouvernement, le Premier ministre chinois a annoncé un don de 130 millions de yuans, soit l’équivalent de 21 millions de dollars pour Madagascar.

Chefs d’entreprise. Ce séjour sur le sol chinois a permis également au chef de gouvernement malgache d’exposer aux différents chefs d’entreprises chinois nos priorités, notamment la création d’emplois et la valorisation de nos potentialités y compris les ressources humaines. Et qu’il a incité les investisseurs chinois à venir dans la Grande Ile. Dans la même foulée, le Premier ministre a ainsi annoncé que le pays a besoin de 100 milliards de dollars pour faire décoller son économie. Le sujet sera ainsi abordé la semaine prochaine avec l’arrivée de l’ambassadeur chinois et des investisseurs de ce pays à Madagascar. Selon le Premier ministre Kolo Roger, la partie malgache va présenter des dossiers pour exposer les motifs de ce besoin en aide. Force est cependant de constater que les investissements demandés ne sont pas du tout minimes et l’on se demande s’il n’y aurait pas de contrepartie si « l’affaire » est conclue ?

Dominique R.

Share This Post