Vinaninkarena : Le frère d’une haute personnalité entre en force dans une carrière avec des hommes armés

VinaninkarenaMangarano en effervescence. Des hommes armés débarquaient au village situé à quelques kilomètres de Vinaninkarena, avec l’intention d’entrer en force dans une carrière minière située non loin de Vinaninkarena. Conscients de cette visite inopinée, les villageois ont tout fait pour empêcher l’entrée des « invités ». Ils ont eu en réponse, des intimidations par des tirs en l’air. Ces gens n’ont pu rien faire que de préserver leur vie et ouvrir leur barrage humain. Ce laissez-passer par la force a conduit l’équipe à bord de véhicule 4×4 sur le terrain minier. La gendarmerie locale, selon de source sûre, débarquait à Mangarano, une heure après l’acte. Cette scène d’abus, si on peut le dire, puisque les gens armés, selon nos informations, sont des hommes en treillis, s’est déroulée dans la nuit de mardi dernier. Sur place, les forces de l’ordre avisées par la population locale, n’ont rien trouvé. Les autorités du Vakinankaratra ont tout de suite réagi en organisant une réunion d’urgence. Réunion qui a eu lieu hier dans l’après-midi, a-t-on appris. De sources concordantes confirmées par d’autres sources proches des services de renseignements, l’un des individus à bord de la voiture tout-terrain est le frère d’une haute personnalité détenant un poste très important dans l’actuel régime. Des gens sur place témoignent de la découverte d’une pierre précieuse dans cette carrière à Mangarano, il y a quelques jours. Suivant cette ligne d’idée, ceci peut expliquer cela. Ces gens armés étaient-ils à la recherche de cette pierre ? Allaient-ils récupérer par la force d’autres pierres déjà découvertes par les autres exploitants artisanaux ? Les hypothèses ne manquent pas, et seules les autorités de la région du Vakinankaratra pourraient, peut-être, fournir de plus amples informations sur cet abus.  Qui a donné l’ordre  à ces hommes en treillis d’escorter la  personne et quelle en est la mission exacte ? Autant de questions planent sur cette affaire qui demande une réponse…

Didi R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication