Culte de réconciliation : Zafy, Deba et Lalao présents, Rajoelina et Hery R. absents

Jacaranda
L’ancienne Première Dame a été la vedette du culte organisé hier à Mahamasina par le FFKM.
L’ancienne Première Dame a été la vedette du culte organisé hier à Mahamasina par le FFKM.

Même s’ils ont été invités, le président de la République Hery Rajaonarimampianina et la communauté internationale n’ont pas été représentés hier à Mahamasina.

Le Conseil œcuménique des églises chrétiennes de Madagascar a tenu son premier pari dans sa mission de réconciliation nationale. Le culte qu’il a programmé à la FJKM d’Antsimon’i Mahamasina s’est déroulé bel et bien, avec la présence des différentes personnalités et entités invitées. Etant encore détenu à Antsiranana, l’ancien président Marc Ravalomanana s’est fait représenter par sa femme Lalao Ravalomanana. Par contre, les deux anciens présidents Didier Ratsiraka et Zafy Albert ont fait eux-mêmes les déplacements à Mahamasina. Les grands absents du rendez-vous donné par les quatre chefs d’églises du FFKM étaient l’ancien président de la transition Andry Nirina Rajoelina et l’actuel président de la République Hery Rajaonarimampianina. Ce dernier n’a pas envoyé cette fois-ci ses conseillers spéciaux pour le représenter. « Je représente en même temps le président de la République. », a précisé le Premier ministre Kolo Roger qui a été présent à Mahamasina hier à l’instar d’un autre chef d’institution, le Général Rabotoarison Charles Sylvain du FFM.

3 représentants par entité. Une autre grande absente du culte de Mahamasina était la Communauté internationale alors qu’elle aura été invitée par le FFKM. Ces absences remarquables sont-elles synonymes de boycott de l’initiative du FFKM ? Dans son intervention durant le culte, l’archevêque d’Antananarivo, non moins numéro Un de l’église catholique à Madagascar, Odon Arsène Razanakolona, a confirmé la détermination du FFKM malgré les tentatives d’obstruction au processus. Il a rappelé les 4F qui vont guider le processus, à savoir « Fieken-keloka », « Fibebahana », Fahamarinana » et « Fihavanana ». Après le culte de commencement d’hier, le FFKM enchaîne avec la concertation des entités politiques directement concernées par la réconciliation nationale. Les invitations y afférentes ont été déjà distribuées. D’après nos sources, chaque entité aura droit à trois représentants. Cette concertation préliminaire durera deux jours et se déroulera dans un endroit jusqu’ici tenu secret. Nos sources indiquent que cette concertation qui va se substituer au Sommet à cinq » tant souhaité par Didier Ratsiraka aura lieu entre les représentants des quatre anciens présidents et du président en exercice Hery Rajaonarimampianina.

Manifestation spontanée. Lalao Ravalomanana a été la vedette hier à Mahamasina. D’ailleurs, les partisans de l’ancien président étaient massivement présents au culte. « Je viens ici pour témoigner mon adhésion à la réconciliation. D’ailleurs en tant que « Mpiandry », Je suis fils de l’une des églises composant le FFKM. » a expliqué Mahafaritsy Samuel Razakanirina, président de l’Assemblée nationale du temps de Marc Ravalomanana. Etant la vedette du culte, l’épouse de l’ancien président a été ovationnée par ses partisans. En effet, les « Zanak’i Dada » ont spontanément tenu une manifestation qui a momentanément bloqué la circulation à Mahamasina. Curieusement, ils ont particulièrement dénoncé la «balkanisation » d’Antananarivo. Une revendication qui n’a rien eu à voir avec le culte d’hier, mais à travers laquelle les manifestants voulaient faire comprendre que Lalao Ravalomanana sera leur candidate à la mairie de la Commune de la Capitale. En tout cas, le FFKM qui envisage de finir le processus avant la fin du mois en cours est en train de reprendre un processus très fragile. Un processus qui risquerait de ne pas plaire à tout le monde et d’être concurrencés par la mise en place d’une Commission Vérité et Réconciliation véhiculée par les tenants du pouvoir.

R. Eugène

Share This Post