Ambiance de fête à Faravohitra : Ravalomanana avec ses gardes du corps et le groupe Rakoto Frah

Marc Ravalomanana, son épouse Lalao et son fils Maika, ont passé le réveillon à Faravohitra.
Marc Ravalomanana, son épouse Lalao et son fils Maika, ont passé le réveillon à Faravohitra.

L’ambiance a été plutôt cool, amicale et festive, malgré la présence à ses côtés des éléments de l’Emmo-Reg pendant le réveillon 2014-2015.

L’ancien président Marc Ravalomanana a fêté à sa façon  l’avènement du nouvel an 2015. Lui et sa famille n’ont pas bougé de Faravohitra. Pendant le réveillon, l’ancien chef de l’Etat a partagé sa joie avec les militaires qui assurent sa sécurité. Puisqu’il s’agissait d’une fête, des boissons hygiéniques, des whiskys et des friandises, étaient au rendez-vous. Dans la matinée du 01 janvier 2015, l’ancien président qui était à l’époque fier de « Vita Malagasy » avec son groupe Tiko lequel avait fabriqué des produits laitiers, a fait venir chez lui le groupe Rakoto Frah Junior. Ce « Mpihira gasy » a organisé un spectacle d’une heure pour la famille de Marc Ravalomanana. Bref, c’était le défoulement à Faravohitra. L’ancien exilé d’Afrique du Sud a oublié les ennuis de l’Amirauté d’Antsiranana où il n’a eu droit qu’aux journaux et à la télévision.

Annulé au dernier moment. Dans l’après-midi du 01 janvier, une série de visites autorisée par le président Hery Rajaonarimampianina a été programmée à Faravohitra, mais ces visites ont été annulées au dernier moment pour des raisons internes qui n’ont pas été communiquées. Les députés du Tiako I Madagasikara, les dirigeants de la mouvance Ravalomanana, les personnalités politiques issues des différents partis politiques composant la mouvance dont le MFM de Manandafy Rakotonirina, le TEZA de Jean Louis Rakotoamboa et l’AMF/3FM de Satrobory ainsi que les anciens CT et CST pro-Ravalomanana, ont figuré dans la liste des visiteurs autorisés. L’objet des visites était la présentation des vœux au couple de l’ancien chef de l’Etat. En tout cas, force est de constater la levée progressive des mesures privatives de liberté prises à l’encontre de Marc Ravalomanana. La preuve que la réconciliation entre l’actuel président et Marc Ravalomanana est en bonne voie. Reste à savoir jusqu’où irait cette réconciliation ?

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication