Marc Ravalomanana : Toujours en résidence surveillée à Faravohitra



Jacaranda
Marc Ravalomanana maintient son soutien total au régime de Hery Rajaonarimampianina.
Marc Ravalomanana maintient son soutien total au régime de Hery Rajaonarimampianina.

Les mesures restrictives de liberté prises à l’encontre de Marc Ravalomanana sont petit à petit levées.

L’ancien président Marc Ravalomanana continue d’être placé en résidence surveillée à son domicile de Faravohitra. Les conditions de cette résidence surveillée semblent cependant s’améliorer. Si les visites à Faravohitra étaient auparavant strictement réglementées, elles sont ces derniers jours plus ou moins libres. L’ancien président peut recevoir chez lui ceux qu’il veut rencontrer. Ces derniers jours, Marc Ravalomanana s’est concerté plusieurs fois à Faravohitra avec certains dirigeants de sa mouvance en vue de la « restructuration » de cette dernière. Le « deal » qu’il aurait contracté avec le président de la République Hery Rajaonarimampianina ne permet pas cependant à l’ancien exilé d’Afrique du Sud de faire de déclaration politique susceptible de porter atteinte au climat d’apaisement prôné par le sommet des cinq dirigé par le Conseil des églises chrétiennes. Par contre, Marc Ravalomanana a pu piloter depuis Faravohitra les négociations sur l’entrée de sa mouvance dans le gouvernement Ravelonarivo. Il a proposé six noms au président Hery Rajaonarimampianina, mais ce dernier n’a retenu que deux, à savoir Roland Ravatomanga (ministre de l’Agriculture) et Henri Rabesahala (Ministre du Commerce et de la Consommation).

Sorties autorisées. A l’allure où vont les choses et si le « deal » qui ne lui permet pas pour le moment de descendre au Magro Behoririka malgré le souhait de ses partisans est respecté, Marc Ravalomanana ne sera plus ramené à l’Amirauté d’Antsiranana. En tout cas, l’ancien président est autorisé à honorer les importantes invitations qu’on lui adresse ou les rendez-vous importants pour sa famille. Le 25 décembre 2014, Il a pu se rendre à Imerinkasinina. Quelques jours après, Marc Ravalomanana a été autorisé de faire deux autres sorties dans le cadre de la célébration de l’anniversaire de son mariage, l’une à l’église FJKM de Faravohitra, l’autre encore à Imerinkasinina lors du « Fandraisana » de son fils Mike. Après ces trois sorties, l’ancien exilé d’Afrique du Sud, outre bien sûr ses déplacements dans le cadre du sommet des cinq, a pu retrouver le président Hery Rajaonarimampianina au Palais des Sports de Mahamasina lors de la rentrée officielle de l’église FJKM. Bref, Marc Ravalomanana n’est plus prisonnier. La communauté internationale ne revendique plus rien sur son cas.

R. Eugène

Share This Post