Elections communales : Contestations généralisées

ELECTION-(2)A l’allure où vont les choses actuellement, certains futurs Maires risquent de ne bénéficier d’aucune légitimité.

L’ancien Secrétaire général du Ministère de l’Intérieur et non moins président national du Syndicat des Administrateurs civils, Thierry Rakotonarivo considère les élections communales du 31 juillet comme « le scrutin le plus mal-organisé à Madagascar depuis l’indépendance ». « C’est la première fois dans l’histoire du pays de voir des candidats qui soient omis de la liste électorale. Pourtant, si l’on se réfère au Code électoral, aucune candidature ne peut être acceptée sans une attestation d’inscription sur les listes électorales », a-t-il souligné. Une allusion certainement au cas du candidat de l’Arema à Tana, Raniriharinosy et de l’ancien Premier ministre et non moins candidat du Hiaraka Isika à Toliara, le Général Camille Vital qui ont été omis de la liste électorale. A signaler également le cas de l’ancien président, Didier Ratsiraka qui a pu bénéficier d’une autorisation spéciale compte-tenu de son âge et de son état de santé. « Deba » n’a figuré sur aucune liste électorale. Il n’était inscrit ni à Ambohitrarahaba ni à Faravohitra.

Mécontentement. Listes électorales truffées d’imperfections, des bulletins uniques non numérotés, des kits électoraux qui n’ont pas été acheminés vers certains bureaux de vote… Autant d’imperfections qui ont provoqué le mécontentement de nombreux candidats et des soupçons de détournement de vote dans plusieurs circonscriptions. Bien avant la date du 31 juillet, bon nombre des membres de la Société civile et des acteurs politiques, en l’occurrence des leaders de partis membres de l’Alliance Républicaine de Madagascar (ARMADA) ont réclamé la restructuration de la Commission Electorale Nationale Indépendante de la Transition (CENIT) qui, selon eux, « n’a plus lieu d’être puisque la période transitoire est déjà révolue ». En tout cas, les résultats des communales risquent faire tache d’huile et provoquer des troubles. Selon certains observateurs, des contestations générales et généralisées ne sont pas à écarter.

Fianar. Plusieurs candidats ont haussé le ton depuis samedi dernier. C’est le cas entre autres, de la candidate du MAPAR à Fianarantsoa I, Christine Razanamahasoa qui envisage de déposer ce jour une requête auprès du Tribunal administratif. En effet, le MAPAR soupçonne la CENIT de lancer des manœuvres pour faire gagner le candidat du HVM. Les résultats des 95/95 bureaux de vote, obtenus au quartier général du MAPAR désignent Christine Razanamahasoa vainqueur avec 35,38 % des voix contre 35,33 % pour le candidat du HVM. Pourtant, selon les résultats encore incomplets (92 bureaux de vote sur 95) publiés par la CENIT, c’est ce dernier qui se trouve en pole position. « Nous allons contester cette manipulation par tous les moyens pour défendre le choix du peuple », a averti la Coordonnatrice nationale du MAPAR.

Annulation totale. De son côté, la candidate Lalatiana Rakotondrazafy qui occupe provisoirement la deuxième place pour la course à la Mairie de Tana prévoit également de se présenter auprès du Tribunal administratif ce jour afin de déposer une requête. Et ce, afin de réclamer l’annulation totale des voix obtenues par Lalao Ravalomanana. Elle estime que le logo utilisé par la candidate du TIM sur le bulletin unique était contraire aux principes du décret 2015-617 qui stipule que le logo ne doit comporter aucun emblème, ni aucun signe distinctif. D’après notre consœur de Free Fm, « Neny constitue un signe distinctif ». Faut-il rappeler que lors du débat des candidats organisé au siège de la CENIT, Lalatiana Rakotondrazafy a déjà interpellé sur ce sujet le président de la commission électorale, Ndriana Mamy Ralaiariliva, mais ce dernier a préféré éluder la question.

Fenoarivo. La même incompréhension subsiste également dans la Province de Toliara. Alors que l’on clame la victoire depuis vendredi soir dans le rang du candidat indépendant, Dédé Tomira, les résultats provisoires publiés par la CENIT propulse le candidat du HVM à la tête de la Mairie de Toliara. Pour ce qui est de la Commune rurale de Fenoarivo, dans le District d’Atsimondrano, le recomptage des voix est réclamé. Hier, Rakotonirina Alain, Directeur de campagne du candidat du HVM dans cette localité a convoqué la presse pour dénoncer l’existence d’une centaine de bulletins pré-cochés, l’achat de vote et des vols de signatures au profit du candidat du TIM. Selon ses dires, des chefs « fokontany » auraient passé aux aveux et ont confirmé la véracité de cette « manœuvre ». Tout en confirmant que l’équipe du HVM à Fenoarivo dispose de nombreuses preuves incriminant le candidat TIM, Rakotonirina Alain a laissé entendre hier qu’une requête sera déposée auprès du Tribunal administratif. A Ambohimangakely, dans la Province d’Antananarivo, un collectif des candidats a été mis en place pour contester les résultats. En tout cas, avec toutes ces contestations, l’on risquerait de vivre une semaine très mouvementée, du moins sur le plan politique. Au niveau de certaines circonscriptions électorales, la tension est montée d’un cran depuis le week-end. A l’allure où vont les choses actuellement, certains futurs Maires risquent fort de ne bénéficier d’aucune légitimité.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

12 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ce qui va réaliser les élections qui sont a refaire, le CENIT à été cesser son carriere

  2. Elle n’a pas les moyens de son orgueil. NI INTELLECTUELLE, NI RÉFLÉCHIE ET ENCORE MOINS PONDÉRÉE. Une gouaille de MARCHANDE DE POISSONS! Une GUEULE SANS FINESSE! Des émissions de radio à la HUTU 1994 la veille du génocide Tutsi au Rwanda!
    LA NATURE n’a pas été tendre pour cette laideron et elle se venge.
    Une loser servie par l’hostilité d’une certaine population qui VEUT TOUT SAPER et préfère une MISÈRE GÉNÉRALE à quelques succés de certaines locomotives. JALOUSIE à la Malgache, un POISON à la source de tous nos malheurs.

  3. angamba. Fa COHÉRENTE io be vava io. Fantany tsara fa fitondrana OSA io fitondrana io.
    Fantany tsara fa ny rodoben’ny mahantra fadiranovana no hety ampenjera an’io fitondrana io.
    Fantany koa fa tsy mandeha lavitra ny mpanohana an’i Ramatoa Lalao. ILS ONT FAIT LE PLEIN.
    NY CHAOS NO TADIAVINY. ary LOGIQUE izany satria ny fitondrana no karohiny.
    Karazan’olona TSY TIA SADY MIALONA NY MPANAM-BOLA no manohana an’io kala ratsy be vava io. Tsy aleo an’ireo GASY MITOVY SADY FADIRANOVANA, no izay ny fisian’ny classe sociale moyenne! Dia hahantra lalandava ianao r’Imerina, satria ny ambany no miseho azy ho ambony!!! Vokatrin’ny repoblika sy colonisation io, izany no mitohy.

  4. la CENIT n’y est pour rien! ELLE AURAIT DU ÊTRE DISSOUTE!
    Que signifie le ‘t’ de CENIT? TRANSITION!
    Si on ne l’a pas dissoute, c’est qu’on est encore en transition!
    Et une transition ne devrait pas organiser autre chose que des referendum, pas des elections nationales!!!

    La contradiction déborde des administrations Malgaches et arrive dans les commentaires.

    Quel est le SENS de discuter d’une situation NÉE D’UNE AUTRE encore non résolue: l’ILLÉGITIMITÉ DU POUVOIR EN PLACE!!!
    Vous avez une INCROYABLE INCONSCIENCE du chaos qui PERSISTE À Madagascar. Nous ne sommes dans une situation NI STABLE NI SÛRE, à tous points de vue.
    Et vous discutaillez de droit, de principes et d’autres INCONGRUITÉS que n’ont pas leur raison d’être dans un tel environnement. ÇA N’A AUCUN SENS!

  5. Soyons clair, objectif : sources de toute transparence.
    La CENIT, institution créée pour l’organisation de toutes élections, n’a pas assumé ses responsabilités pour confectionner, coordonner et rapprocher la liste des électeurs et la carte des électeurs.
    La CENIT a failli à sa mission et c’est très grave pour la sécurité, la stabilité et le surcharge de contentieux auprès des tribunaux administratifs, etc … Tout çà coûte très très chers à notre maigre budget.
    Electeurs « madinika na ngetroka na malaza », candidats « resy na tsy resy » ont raison de faire valoir leurs droits fondamentaux : exprimer leur volonté.
    La CENIT, par ces faits et constats, est la seule responsable de toutes les conséquences inhérentes.

  6. grosse lèvre e

  7. Ary raha mba ny contéstateurs reo moa no mba lany dia nisy nanao recours ve? Sa efa tetika maty paika hoe raha sanatria dia…Mba mahalala resy dia hajao ny vahoaka hifidy anao @manaraka fa tsy manao pôlitikan’ny kely atidoha ohatran’io.

  8. trop orgueilleuse izy ry se an

  9. · Edit

    Si ces gens là ont été omis est ce la faute des organisateurs ou la faute des concernés ? ou est ce qu’il y a des catégories des gens qui doivent vérifier si leur nom figure sur la liste électorale ou non? or qu’ on véhicule et on incite tout citoyen à vérifier que leur nom figure sur la liste électorale? Ils ont tort s’ils n’ont pas vérifié mais c’est pas au jour de l’élection qu’il réclame !!! et si c’était des simples citoyens qui ont fait cette réclamation est ce qu’on a tenu compte de leur réclamation? Reflexion!!

  10. ADALA NGA TY LALATIANA TY? efa tsy tian olona mbol ts manaiky resy ihan, hita mitsn oe GRANDE GUEULE

  11. · Edit

    Oui c’est vrai,depuis l’indépendance,il n’y a d’élection communale bordelle comme l’élection de ce gouvernement hvm.Bordelle,corrompue.Ici à Nosy-Be,comme Ambatozavavy,Djabal,Nosy-Komba,les représentants dudit parti ainsi que leur candidat n’ont pas honte et considèrent les habitants et les autres candidats adversaires comme des cons.Hala-bato.Voasoratra 300,nifidy hvm 450.Avy aiza ny vato 150,dia hoe mba handaminana anazy,esory foana le vato 150 mba hifanaraka @ isan’ny voasoratra anarana.Voilà maintenant la plainte et cela leur mérite.C’est comme ça les tic tac d’élection à Madagascar?L’argent qui compte mais non plus la vérité.Et d’où vient cet argent?De la caisse publique.La caisse publique qui devient la caisse de hvm.

  12. Elections sur fond de contestations, ce n’est pas vraiment surprenant, toutes les élections à Mada se soldent par des « adi-seza » pour telle ou telle raison, car tout le monde veut bénéficier du portefeuille.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.