Kidnapping : Un troisième Karàna pris pour cible et placé sous haute protection

uneLa famille des deux ressortissants indopakistanais victimes d’enlèvement  continue de refuser de coopérer avec les enquêteurs. Ils craignent pour la vie des leurs et suivent les consignes des bandits à la lettre. Hier, une rumeur s’est propagée et indiquait  la mise en liberté du propriétaire de Conforama après le paiement d’une rançon qui, en se basant  sur ce tapage, se chiffre à 600 millions d’ariary. Le second, quant à lui, continue d’être pris en otage par ses ravisseurs et la rançon tournerait autour de 200 millions d’ariary. De source généralement informée et proche des communautés indiennes à Madagascar, ces deux  personnes sont de bons amis. « Ils se voient presque tous les jours et sont associés  dans certaines affaires. Quelques fois, ils font du jogging ensemble » a-t-on appris de notre source. Un troisième Karàna fait partie de ce groupe restreint et après la série noire d’enlèvements perpétrés ces derniers jours, il a dû renforcer sa sécurité personnelle. « Craignant pour sa vie,  il prépare un voyage  en France » nous ont indiqué d’autres sources proches des Indopakistanais. Du côté de la brigade criminelle, l’enquête semble être  au point mort par manque de renseignements venant de la famille. Ils essaient d’utiliser leurs bases de données mais sans les informations précises que  seules les familles des victimes détiennent, les enquêteurs n’ont d’autre choix que d’avancer à l’aveuglette. Une telle situation fait que le kidnapping demeure très facile à exécuter car très, très lucratif pour les bandits. Les autorités ont, certes, tant bien que mal mis en place des systèmes classiques pour faire face au kidnapping, à l’exemple d’une formation en négociation en cas de prise d’otage. Mais la réalité est autre, les enquêteurs peinent à identifier les ravisseurs et entrer en contact avec eux reste utopique. La fuite des renseignements au niveau des forces de sécurité, pour ce cas d’espèce, est aussi un autre problème. A Toamasina, un élément de la brigade criminelle a été touché par balles par des ravisseurs, alors qu’il était utilisé pour les  appâter avec la rançon. C’est dire que les ravisseurs sont aussi renseignés sur les mouvements des forces de sécurité. En février dernier, l’ambassadeur de France à Madagascar a interpellé les autorités Malagasy et leur a demandé de  prendre au sérieux les affaires de kidnapping qui ont concerné leurs ressortissants. Il avait même passé un document contenant le résultat d’investigation des enquêteurs français montrant des noms des pontes  du kidnapping. Les impacts de cette coopération ne se sont pas fait sentir et les actes de kidnapping reviennent en force actuellement.

D.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

12 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Une pointe de jalousie dans ces propos ét de racisme,
    Certaines familles Karanes sont installées depuis le milieu du XIXème et se sont fort bien assimilées.
    Elles font marcher une très grande part de l’économie pendant que des politiques malgaches vendent l’île ét que les corrompus s’en mettent plein les poches lorsque des aides françaises et internationales arrivent ét laissent des miettes au peuple malgache qui souffre stoïquement
    Demain, si les Karanes devaient décider de tous lever le camp, l’économie de l’île en souffrirait énormément ét les dirigeants demanderaient encore plus d’aides.

  2. Toy ny affaires bois de rose io. Tsy fantatra intsony ny atidoha ao ambadika …
    Ny jiolahy anie mpantanteraka fotsiny daholo ê, toy ireo mpanapaka bois de rose, mpikarama any anaty ala any … Tsy fantany akory izany lalàna izany !
    Rehefa mahazo karama kely izy dia basta …
    Ny Fisc, Bianco, Samifin, sns … mahafantatra tsara ireo « mouvements bancaires » goavana be tsy mari-pototra @ alalan’ny  » fichier de comptes bancaires de la Banque centrale » misy eo @ banques rehetra any M/car ( Société Génerale, BNP, BNI, BOA, sns … Eo koa ny coopérations internationales interbancaires … Tsy misy fanontaniana, fanadihadiana (demandes de renseignements, enquêtes, …) fa mandeha ho azy … C’est un vrai paradis fiscal.

    Ny azo raisina dia mitohy foana ireo asa ratsy sy trafics maloto satria ny Fanjakana sy ireo mpitondra be resaka fotsiny … Firy taona izay no nisian’io trafics bois de rose io ?
    Mandrak’ankehitriny, tsy misy olona lohany, na iray aza, voarohirohy sy nandalo Fitsarana ary nalefa any am-ponja … Ireo mpiasa an’ala, tsy mahafantatra na inona na inona ve no saziana ???

    Ny affaires dahalo koa mitovy an’izany … Mangalatr’omby ahondrana any Comores, La Réunion, sns …

    Vokany : kely dia kely ny « rentrées fiscales ». Fantatr’ireo « bailleurs de fonds » ny antony fa tsy te-hitsebatsebaka ny raharaham-pirenena ry zareo …
    Io no anisan’ny « conditions » mampiato sy mampitarazoka ny fanampiana an’i M/car …

  3. Betsaka ireo dahalo any @ atsimo raha mahay miady ny GSIS ireny no tena tsara ampisehoany ny talentany

  4. normal be raha tsy mety miteny amin’ny panao enquete ny fianakaviana hita ihany ny tsy fahaizany no sady fantatra fa misy amin’ireo mody hoe mpanao enquete no ao anatin,ny kidnappeur
    ny GSIS ange entina mandrava grevy no asany, ny vahoaka tsy mitana basy no hainy iadivana

  5. rah ny fahitako,azy io,de sahala @ ny sinema daholo io satria mety ry zareo samy karana no ao ambadik’io na dia zany aza de vendrena tokoa le bebôty malagasy fa efa vita ny actions ataon’ny dahalo vao tonga lerony!!

  6. fa mba inona kay io fanjakana babakoto io,sa stile fotsiny ireny be boty ao amin ny GSIS ireo tompoko,fanjakana razafidravidaka komando amin ny ilay hira rossy e

  7. Svp pas de gros mots en rapport à ce pays qui est notre ! en plus c’est pas nous qui possedons MAT39 et Kalachnikov (donc suivez mes yeux), enfin des motivation à 600 millions d’ariary on connait que mieux ces gens depuis 2009.

  8. Aiza le « SARIN’ADY » teny mahamasina t@26 jiona iny e, sa geste fotsiny ve reny, ita fa vendrana mitsy ny mpitondra ankehitriny. Ra ts zareo mintsy ary no atidoa mikotrika anio kidina io.

  9. C’est quoi ce pays tout pourri ?! Courage pour attirer les investisseurs étrangers ! Il nous faudrait un chef d’état comme Narendra Modi dans ce pays ! Et non un malemilemy .

  10. C’est quoi ce pays tout pourri !

  11. Quand des petits commerçants se font attaqués dans les quartiers de Tana tel que le 67ha, Itasy , Nosy Be etc… la force de l’ordre éteint leur téléphone jusqu’ à ce que des bandits sont en opération , et quand un ressortissant Karana et de surcroît de nationalité français , on met le paquet
    Est ce que la vie d’un malgache ne vaut rien par rapport à la vie d’un Karana car ce dernier est milliardaire ? Au fait comment 90% des Karana habitant à Madagascar sont devenus milliardaires en moins de temps ? Si le fisc fait bien son boulot , il serait très facile de diligenter des enquêtes pour savoir si par exemple , il aurait eu blanchiment d’argent sale entre Dubaï et Madagascar ?
    Le vol d’un épervier n’est pas anodin  » Ny hitsikitsika tsy mandihy tsy misy antony

  12. kidnapping des Karana à Madagascar: Conflits d’intérêts ou une manière de faire fortune entre eux?
    – Qui sont-ils ces cibles là?
    – Pourquoi en est-on arrivé à ce stade là?

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.