Antananarivo : La nouvelle maire attendue sur tous les fronts

« La tâche sera ardue mais ne reculons pas face à l’adversité », a déclaré Lalao Ravalomanana après avoir officiellement pris ses fonctions, mardi dernier.
« La tâche sera ardue mais ne reculons pas face à l’adversité », a déclaré Lalao Ravalomanana après avoir officiellement pris ses fonctions, mardi dernier.

Des cantines scolaires, parmi ses promesses durant la campagne, à la gestion des marchés et des marchands des rues, en passant par l’assainissement et autres préparatifs face à l’imminence de la saison des pluies, la gestion des parkings, la réhabilitation des rues ou encore le coup d’arrêt aux constructions illicites, la nouvelle maire est attendue sur plusieurs fronts en matière de redressement et de remise en ordre de la capitale. Au point où en est la ville d’Antananarivo, tout semble être prioritaire, mais Lalao Ravalomanana et son équipe doivent évidemment établir des priorités parmi les priorités. Les situations vécues par les populations des bas quartiers, l’assainissement de la ville et les actions préventives en vue de la prochaine saison des pluies figurent, aux yeux de nombre de Tananariviens, parmi les volets les plus urgents sur lesquels l’équipe entrante à la commune urbaine d’Antananarivo (CUA) doit se pencher. La récente descente sur le terrain à Andranomanalina a été, sur ce point, interprétée par les populations de ce quartier comme un prélude à une série d’interventions sur place. Particulièrement insalubre, cette localité, à l’image des autres « fokontany » des bas quartiers d’Antananarivo, illustre l’ampleur de la tâche.

Défi. Les premières averses, attendues dans les prochaines semaines, annoncent déjà des chantiers d’envergure dans la mesure où une rapide dégradation des chaussées en raison de l’humidité et des inondations des rues, est attendue dès le premiers mois de la saison pluvieuse. Et afin d’éviter, justement les inondations, le temps ne joue pas en faveur de la nouvelle équipe de la CUA pour amoindrir les impacts des fortes précipitations sur les infrastructures routières et d’évacuation d’eaux pluviales. Parallèlement, parmi les volets les plus épineux figure sans doute celui des marchands des rues que les équipes successives de la CUA ne sont parvenues à résoudre. Problème majeur dans la ville d’Antananarivo, il est au cœur d’une situation bien plus complexe qui nuit à la fluidité de la circulation, non sans aggraver le problème d’assainissement des rues et trottoirs. Bref, autant de chantiers qui ne représentent sans doute qu’une infime partie d’une tâche qui s’annonce titanesque.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    Tara ny valiteniko fa ataoko ihany sady atao fohy. Ny jeneraly joseph ramiaramanana dia olon’ny fitondrana .Raha tena sitrapony ny hiala dia efa nampilaza dieny mialoha ny minisiteran’ny ati-tany izy, fa tsy miandry fotsiny. Izao izy nahazo toerana eo ambonin’ny lalao Ra8 inona no antony ? Ity hoe manara-dalana ity eto @tsika dia rehefa mahametimety ny tombotsoa ihany vao ekena fa ny fandikana vilana no betsaka . Nanomboka t@ tetezamita ka hatr@ izao dia rehefa hoe hampiarina ny lalana dia ny mikasika ny filoha Ravalomanana sy ny momba azy irery ihany. Aiza izao ny lalana tao @ tondrozotra hoe honerina izay norobaina t@ 2009 ?

  2. Efa be « généraux » ao @ Tafika sy Zandary na tsy misy « brigades », tsy manana « divisions » aza ! Io no tena mametraka fanontaniana … hany ka ny dahalo sy ny mpanao ratsy indray no manafika ny zandary sy ny miaramila …
    Aiza no nisy toy izany ?

    Anontanio ny Amiraly Didier Ratsiraka raha manana sambo mpiady sy mpiaro i M/car, anontanio koa ny 1° Ministre, général d’aviation, raha manana fiaramanidina miaramila isika, sns …
    Voaroba i M/car ka voatery miaraka @ La France miaro ny morontsiraka …

    « Titres » fotsiny ny Général de Brigade, de Division … Ny « retraites » manaraka ho azy. Fiscalement, ces généraux touchent à vie leurs derniers traitements, rien à voir avec les salariés du privé. En prime, ils ont droit à des avantages à vie (chauffeur, aide à domicile, …) comme les ex-présidents de la République qui ont en plus (logement, etc …).

    Ny kolonely Joseph Ramiaramanana, ny maha-miaramila tompon’andraikitra azy, dia tsy mino maty raha tsy avy mandevina. Niandry ny « ordre » na « notification » fotsiny izy, toy ahy @ asako (tsy miaramila, tsy mpampianatra, …).

    Tsy midongy toerana izany fa fahamatorana sy fahamalinana.

    Soloy izao dieny izao aza ny Ministre iray, ny député iray, … tsy misy « notification », sns … Aza gaga ianao fa mbola manana bureau ao Ambohitsorohitra i Rabary-Njaka … ary mety mbola mandray indemnités en tant que conseiller du Président de la République …
    Azy sy an’i Hery Rajaonarimampianina izany kanefa ny hetra ny Malagasy no miantoka …

    Inona koa ny tianao ho lazalazaiko aminao Lazalazao Tsimiambolahy ?

  3. Tellement y a de problèmes plus ou moins importantes et urgentes mais tous interdépendants qu’il est difficile de choisir la priorité.
    En prime, il y a des affaires qui ne relèvent pas seulement de la Commune d’Antananarivo qui a aussi les caisses vides … tout comme le Gouvernement.
    Celà va de l’assainissement à la sécurité.

    Les « Haintsika io , vitantsika io  » ne suffisent pas pour qu’Antananarivo retrouve sa dignité à moins que la Famille Ravalomanana mette la main à la poche à la place du Gouvernement et des Zanak’Iarivo défaillants.

    Lalao Ravalomanana a de la bonne volonté mais tout dépend de son Conseil municipal, de la disposition du Gouvernement et de la volonté des Zanak’Iarivo.
    Et, quoi qu’il en soit, une volonté d’en faire une affaire personnelle et sentimentale ne suffit pas.

    Ce qui est sûr, Lalao Ravalomanana aura des difficultés le temps d’observer, de constater, d’en tirer des conclusions avant de convaincre et décider. Une décision sans aval de 70 % des responsables (au moins) passent difficilement. Ce n’est pas une entreprise personnelle où le PDG dicte, impose … C »est un mandat d’élu(e) dont Ratsiraka, Marc Ravalomanana, Hery Rajaonarimampianina (vote de déchéance) ont vu et vécu …

  4. · Edit

    Afaka manejika dahalo Any atsimo @ izay ilay jeneraly Josèph ramiaramanana mpidongy toerana. @ maha miaramila azy dia tokony Alefa Any betroka izy hiasa fa miaramila.

  5. vitany io e, bon courage mme la maire

  6. « Haitsika io , vitantsika io  » dixit le PRM Marc Ravalomanana!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.