CUA- Remue-ménage au sein du Conseil : Hery Rafalimanana démissionne

Hery Rafalimanana décide de ne pas siéger au sein du Conseil Municipal de la CUA.
Hery Rafalimanana décide de ne pas siéger au sein du Conseil Municipal de la CUA.

Le candidat malheureux de « Iarivo Mitambatra » aux Municipales d’Antananarivo a jeté l’éponge.

Le Conseil municipal de la Commune urbaine d’Antananarivo est en effervescence depuis sa première réunion qui a permis d’élire les quatre membres de son bureau permanent. Le Conseiller municipal de « Iarivo Mitambatra », non moins candidat malheureux aux Communales du 31 juillet, Hery Rafalimanana a brillé par son absence pendent cette première réunion. Une fois cette réunion spéciale terminée, le candidat soutenu par le HVM a remis sa démission en tant que conseiller municipal au président du Conseil, le Colonel Faustin Andriambahoaka. Hery Rafalimanana a demandé à ce que le quatrième de la liste de « Iarivo Mitambatra » le remplace au sein du Conseil dominé par le TIM, mais la loi décide que c’est le troisième de la liste qui monte étant donné qu’à l’instar de l’Association Mada Vision de Herilala Ramanantsoa,  la liste dirigée par l’ancien PDS d’Antananarivo n’a obtenu que deux conseillers municipaux.

Frustration. D’après nos sources, la démission de Hery Rafalimanana aurait été motivée par sa frustration face au résultat qu’il a obtenu lors des élections du 31 juillet 2015. L’ancien PDS d’Antananarivo qui s’est déclaré candidat d’ouverture a beaucoup espéré sa victoire grâce au soutien du parti au pouvoir, mais le résultat a été catastrophique pour lui. C’était son deuxième échec politique cuisant après les Communales de 2007 où il avait été battu par le candidat du TGV Andry Rajoelina alors qu’il a été le candidat du TIM, parti au pouvoir à l’époque. Le candidat malheureux Hery Rafalimanana n’a pas caché sur son compte facebook sa frustration après les Communales du 31 juillet. Il a même posté sur son mur quelques photos de lui en pleine brousse (retrait dans la nature) en dénonçant l’hypocrisie politique dont il est victime. La question qui se pose est de savoir si Hery Rafalimanana a définitivement mis une croix sur sa carrière politique.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Hery Rafalimanana, de par son expérience, connait bien très la méthode du Tim et surtout de Ravalomanana qui revient au galop … Il en a ras le bol de la politique politicienne. Il a acquis encore une expérience.

    Sûr et certain qu’il va rebondir par fierté … par rapport aux 1° lieutenants de Ravalomanana qui ont déserté le Tim et Ravalomanana.

    Sa situation politique personnelle ne concerne que lui mais c’est le HVM qui l’a soutenu à la dernière municipale est sur le carreau dans la municipalité d’Antananarivo.
    Ravalomanana est surtout attaché à son historique : pour lui, pour accéder au pouvoir « suprême », il faut conquérir Antananarivo. Une condition sine qua non.
    C’est par Antananarivo qu’il a pu accéder à la Présidence,
    Son tombeur, Andry Rajoelina, non plus un rival mais carrément un ennemi, est passé aussi par la Mairie d’Antananarivo. Cà n’a pas du tout plu à Ravalomanana que le Tim n’a pas pu garder Antananarivo …

    Constat sans appel, le HVM et Hery Rajaonarimampianina ne savent plus comment faire pour arrêter le « bulldozzer » Ravalomanana qui joue indépendamment sur tout et jette son va tout en toute liberté.

    .

  2. · Edit

    Ndeha @ izay mody manasa……….. tanana, fa efa leo an’io hery rafalimanana io ny olona. Izy sy ilay pds joseph ramiaramanana dia natao fitaovana hanoherana an’i Lalao Ravalomanana. Kely saina loatra ireo mpanao polifika ireto ka tsy mahatakatra izay mahasoa ny firenena fa ny fitapitaka sy ny hampo-po foana no entina mameno ny tanana. Taim-bava izany nataony izany nandritra ireny fampielazan-kevitra ireny an ! Nefa dia ny TIM no nanohana sy nanampy azy hatr’izay….

Poster un commentaire