Air Madagascar à vendre : Le DG Gilles Filiatreault explique les difficultés et le plan de redressement de la compagnie

Jacaranda

Le redressement d’Air Madagascar est une mission difficile, mais pas impossible pour le D.G Gilles Filiatreault.
Le redressement d’Air Madagascar est une mission difficile, mais pas impossible pour le D.G Gilles Filiatreault.

La compagnie nationale aérienne recherche actuellement un partenaire stratégique en vue de sa relance. Autrement dit, une partie de ses actions sera vendues

La pilule sera amère, mais les employés d’Air Madagascar vont devoir l’avaler pour le redressement de la compagnie. Le plan de redressement présenté hier au cours d’une assemblée générale prévoit une batterie de mesures dont certaines sont tout simplement impopulaires. A commencer par la suppression d’au moins 400 postes. « Les postes à supprimer concernent les contrats à durée déterminée, qui arrivent à leur terme, ainsi que les emplois temporaires » a expliqué, hier, Gilles Filiatreault, le D.G d’Air Madagascar au cours d’une conférence de presse. Autrement dit, les contrats à durée indéterminée ne seront pas touchés par cette mesure. Une mesure qui s’impose, puisque Air Madagascar se trouve actuellement dans une situation d’extrême sureffectif. En effet, pour une petite flotte de 7 avions, la compagnie compte actuellement 1400 employés. Ce qui fait en moyenne 200 personnes par avion. En tout cas, après cette mesure d’assainissement, la compagnie comptera donc environ 1 000 employés.

Sous-exploitée. Mais il n’y a pas que le sureffectif qui mine Air Madagascar. Sa flotte qui est déjà très maigre demeure encore sous-exploitée. La norme pour un Airbus A 340 est par exemple de 14 heures de vol par jour, alors que pour Air Madagascar, ce type d’avion effectue en moyenne 9 heures de vols par jour. Même topo pour le Boeing 737-800 récemment acquis qui doit voler entre 10 et 12 heures par jour, alors que dans la réalité cet appareil effectue seulement en moyenne 5 heures de vol par jour. Bref, Air Madagascar n’opère pas à pleine capacité et engendre ainsi chaque année énormément de pertes. Pour ne citer que le cas des 2 Airbus achetés durant la période transitoire et qui ont provoqué chaque année énormément de pertes pour la compagnie. Selon Gilles Filiatreault, la valeur actuelle de ces deux avions ne représente plus qu’environ 52% de leur valeur marchande. En une année, l’exploitation de ces deux appareils a engendré une perte de 18 millions de dollars dont 11 millions de dollars sur la destination Europe et 7 millions de dollars sur l’Asie.

Dettes. Enormément de difficultés, en somme pour Air Madagascar qui accumule actuellement les dettes. Selon les précisions de Gilles Filiatreault, les dettes à court terme de la compagnie se chiffraient à 35 millions de dollars en juin 2015. Actuellement, le niveau des dettes a encore augmenté pour atteindre les 76 millions USD. Une situation qui ne fait, pour autant pas, baisser les bras des dirigeants de la compagnie et de l’Etat actionnaire majoritaire. Le plan de redressement d’Air Madagascar est maintenant bien ficelé et les actions sont déjà en cours. A commencer par les négociations avec des partenaires commerciaux comme Air France par exemple, pour rentabiliser la ligne Europe. Pour le réseau Asie, des pourparlers sont en cours avec Air Austral pour continuer le vol Tanà-Saint-Denis-Guangzhou. Une grande compagnie aérienne chinoise est également en lice pour une exploitation de la ligne Asie avec Air Madagascar.

Partenaire stratégique. Pour le long terme, la solution envisagée est la recherche d’un partenaire stratégique. En terme plus simple, il s’agira de vendre à des compagnies aériennes majeures, une partie des actions d’Air Madagascar dont 89% sont actuellement détenues par l’Etat. Selon Gilles Filiatreault, la meilleure option est de faire en sorte que l’Etat reste l’actionnaire majoritaire. Mais cela dépendra évidemment des négociations avec les potentiels partenaires stratégiques. Les grandes compagnies arabes comme Etihad, Qatar Airways et Emirates seraient intéressées par cette reprise d’Air Madagascar. Espérons que les négociateurs de cette vente seront à la hauteur pour défendre au mieux les intérêts du pays.

R.Edmond.


Share This Post

  • Eloim Rakotoson

    Est-ce que c’est la BONNE SOLUTION, dite « LA » solution « PIS-ALLER »?

  • mr

    Finalement le Lapinou et co avec les cravates bleus sont arrivés de leur mission entamée en 2009, detruire completement Mscar et son économies pour mieux l’asservir sous la coupe de reny malala.

  • Eloim Rakotoson

    Matière à réflexion!

  • Jean Jacques chollez

    Air Madagascar devrait concentrer son activité aux dessertes intérieures et régionales… Vouloir jouer dans la cour des grands leur a été fatal.

  • Aina Rk

    On en arrive à Lapinou et co avec cravates bleus parce que Marc Ravalomanana avait été incapable d’instaurer la stabilité en 2009 et plus précisément depuis 2005. Et lorsqu’on est pas capable de stabiliser un pays, mais plus précisément, lorsqu’on n’est pas capable de diriger correctement une armée et des force de l’ordre, on ne se présente pas président.

  • Marika

    7 avions pour 1400 employés……L’équation est simple.

  • Eloim Rakotoson

    Il ne voit que le bout de son nez?

  • Miora

    Toujours le même refrain « reny malala  » depuis 55 ans On est nulle donc on est nulle Ne cherchez toujours pas un bouc émissaire

  • devilbis

    si vous pensez que ce n’est pas la bonne solution,qu’attendez vous pour en donner une bonne.le probleme de ce pays a ete toujours les critiques destructives ,jamais objectives.Quand vous ouvrirez un jour les yeux sur cette politique maladive en corruption et mauvaise gerance votre pays entrera par la grande porte du developpement et votre population sortira un peu ,je dis un peu de la pauvrete.

  • rabe

    disons que c’est plutôt une strategie d’air France qui peine actuellement, mais qui par l’intermédiaire de France afrique … fait en sorte que air mad coule pour le récupérer à un prix ridicule … et puis monsieur le babakoto à la tete du pays ne fait qu’accepter … honte à toi HVM … nous on s’en souvient …

  • rabe12

    certes mr le lapinou a accéléré la destruction de Madagascar mais ses prédécesseurs n’ont pas non plus fait des choses pour améliorer réellement mscar … enfin bref … aucun des anciens présidents ne méritent de retourner au gouvernail … ils devraient tous aller en prison … c’est la seule place qu’ils méritent …

  • franc

    Tu n a pa tort mais tu n a pas raison non plus

  • Jean Jacques chollez

    Tu es sur un logiciel de plus de 40ans…la France se fout royalement de Madagascar, de son présent et de son futur…je ne crois pas qu’airfrance….c’est le nouveau nom, sans espace en air et France..désire acheter une compagnie moribonde….et puis air Mad est toujours sur une liste…

  • izaho

    Tu crois que c’était vraiment la faute de Ravalomanana ?
    Le pays a été déstabilisé (et le sera toujours) par des karana be vola qui ont acheté l’armée et les forces de l’ordre plutôt…
    Ravalomanana ou un autre n’aurait pas pu faire grand chose face à ceci.
    Ils sont rois maintenant…
    Ilazao miady an trano ry Malagasy !

  • Joseph

    Air France n’a rien à voir là de dans, c’est un pays du golfe qui va acheter.
    Maintenant pour Air Mad le malheur vient des dirigeants qui sont des politiciens et qui ne connaissent rien de rien, cite moi une entreprise qui marche avec a la tête des politiques et les syndicats qui ne comprennent rien.

  • JOSEPH

    7 Avions pour 1400 emplois, chercher l’erreur, impossible de dégager des bénéfices. C’est le résultat d’une entreprise dirigée par des politiciens. Se sont des nuls.

  • JOSEPH

    Air Mad doit faire de l’international et du régional pour faire voler ses avions, c’est comme çà que tu rentabilises.

  • Jean Jacques chollez

    Alors, le pays doit être riche vu qu’il fait les deux

  • lee RAOELINAVALONA

    « A commencer par les négociations avec des partenaires commerciaux comme Air France par exemple »… j’arrête de lire ces inepties

  • Richie

    La 1ere dépense d’une compagnie aérienne est la carburant. Air Mad dépensait 40% de ses ventes en carburant. La moyenne internationale est 30%. La liste noire sur l’Europe est ce qui génère les pertes sur les A340 car elle cause un surcoût (en fait une taxe) et on ne peut pas avoir notre propre affrètement mais on doit passer par une compagnie aérienne Européenne pour se pauser en Europe.
    La norme pour le personnel est 50 employés par avion; donc 350 employés suffiraient mais c’est surtout l’inertie des 1400 qui est trop lourde à gérer car leur coût n’est pas si énorme.
    Un partenaire stratégique ne voudra pas d’une compagnie en faillite, sauf pour les droits de trafic (droit de voler sur la zone Océan Indien).
    Etihad tuerait Air Mad et créerait une nouvelle compagnie, Émirates est certainement le bon partenaire mais il faudra alors faire escale chez eux avant l’Europe. D’autant qu’Emirates a passé des accords avec Air France pour partager leurs marchés; donc ce serait complémentaire avec la zone Océan Indien. Mais qui voudra être minoritaire avec des zozos pareils au pouvoir et qui ont en plus coulé la boîte

  • Riri

    Vous faites bcp d’analyses pr rien.. cherchez l’erreur: andry tgv, hery rajao, henry rabary njaka…

  • Wangrin

    Arretez de raconter n’importe quoi (Valable aussi pour vous M. Filiatreault !)

    Air-France = 63955 personnes / 397 avions (Transavia inclus) = 161 pers/avion
    AF + KLM = 94666 personnes / 569 avions = 166 pers/avion

    Donc Air MAd n’a que 238 personnes en trop (7 avions x 166 = 1162 pers). Ce n’est presque rien! (surtout en prenant en compte les niveaux de salaires malgaches)

    Le pb c’est CORRUPTION + INTÉRÊTS PERSONNELS + INCOMPÉTENCE des gouvernants et dirigeants.

    Rien d’autre….

  • Yan

    selon la raison que tu viens d’évoquer, c’est donc la faute à Ravalomanana ! car un DJ nul et un comptable dont personne n’a voté pour lui, arrive bien à gérer tes soit disant karana be vola et les forces armées. Soyons réaliste, Ravalomanana n’était pas à la hauteur, Zafy, Ravalo, Andry, Hery ont été tous dévenu président par hasard, et c’est là le vrai fond du problème, et le problème c’est que les malgaches ont la mémoire courte, il faut bien admettre qu’en 1999 et 2000 Madagascar était vraiment en bonne voie de développement, à 54% de taux de pauvreté, c’était le plus haut score que Madagascar à pu obtenir après l’ère française.
    Donc il faut admettre que Ravalomanana est pour beaucoup dans la situation qu’on vit actuellement. Pour ne citer que c’est au temps de Ravalomanana que l’essence à dépasser la barre symbolique de 10.000 francs, c’est au temps de Ravalomanana que la monnaie malgache c’est dépréciée de plus de 100%, de l’augmentation des frais de transport urbain à plus de 100%.
    Ce qu’on vit actuellement c’est la succession des conneries des politiciens malgache qui a portée ces gens par hasard au pouvoir. de 54% de taux de pauvreté passé à 70% au temps de Ravalo, 90% au temps de Andry et à plus de 90% actuellement il faut pas s’étonné, et Air mad n’est que la face visible. de dire que Ravalo a tous fait pour Air mad n’est que mensonge, ces 1400 personnes n’ont pas été recruté en masse au temps de Andry ou Hery, mais déjà bien avant, la situation n’a pas changé depuis, elle s’est empirée simplement lorsque le carburant est devenu trop chère, et l’accumulation du méfait du népotisme.