Priorités gouvernementales : Mahafaly Olivier attendu de pied ferme

Le Premier ministre Mahafaly Olivier a prôné la lutte contre la pauvreté.
Le Premier ministre Mahafaly Olivier a prôné la lutte contre la pauvreté.

Le nouveau Premier ministre a reconnu que le contexte politico-social actuel est très difficile.

Malgré la polémique qui a entouré la nomination du nouveau Premier ministre Mahafaly Olivier, la cérémonie de passation entre ce dernier et le Premier ministre sortant Jean Ravelonarivo, a été faite dans les règles de l’art, hier, à Mahazoarivo. Lors de son discours, le nouveau Premier ministre n’a pas caché que le contexte politico-social actuel est très difficile. « En acceptant ce poste, je mesure l’ampleur de la tâche qui m’incombe », a-t-il soutenu. Tout en soulignant au passage que « c’est un gouvernement de combat, le changement dans la continuité ».

Lutte contre la corruption. Le nouveau locataire de Mahazoarivo s’est fixé ainsi comme priorité la lutte contre la pauvreté,  la lutte contre l’insécurité, la lutte contre la corruption et la lutte contre l’exploitation illicite de nos richesses naturelles. Des problèmes récurrents dans notre pays. En ce qui concerne notamment la lutte contre la pauvreté, le pouvoir d’achat des Malgaches ne cesse de dégringoler, ces derniers temps. La lutte contre l’insécurité, c’est le souhait de tout un chacun, mais malheureusement ce n’est pas le cas. La lutte contre la corruption et l’exploitation illicite de nos ressources naturelles, c’est loin d’être réglé, pour ne parler seulement que du trafic illicite du bois de rose. Avec ces priorités gouvernementales qu’il a annoncées, Mahafaly Olivier serait probablement attendu de pied ferme.

Conviction politique. En outre, il a lancé un appel à l’ensemble des politiciens, des élus, des membres de la société civile et même des simples citoyens à se donner la main. « Unissons nos forces même si on ne peut pas avoir la même conviction politique », a-t-il déclaré. Est-ce vraiment une politique d’ouverture, comme il l’a dit ? Wait and see.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

10 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Lutte CONTRE ou lutte POUR ? Question très bien posée car la façon de situer la problématique reflète la mentalité de celui qui est chargé de cette lutte et indique la stratégie qu’il compte mettre en oeuvre.

    Lutte CONTRE ou lutte POUR, c’est comme l’histoire du verre à moitié PLEIN et du verre à moitié VIDE.

    Dans le cas qui nous concerne, il est clair que tout ce discours n’est que du bla-bla car c’est le défaitisme qui prédomine.

    D’ailleurs, vu l’ampleur de la tâche, ce n’est pas avec le peu de temps qui reste avant les prochaines échéances électorales, qu’un Premier Ministre « philosophe » (!) EN CONVALESCENCE et aussi à la tête d’un ministère régalien va pouvoir faire avancer ces schmilblick qui sont devenus fléaux nationaux.

    La manoeuvre est cousue de fil blanc : ce gouvernement est en train de mettre en place sa propre succession à lui-même.

    Cela a un nom : le verrouillage du système.

  2. fatatro ange fa zay no nanalana an PM JJ teo he, satria tsisy anaovanareo ny asa ratsy nareo ry le tsivanona reto.Tandremo fa zay masaky ary mahalala, Matoa miteny

  3. OK ( Vohangy ,hery , mahafaly ,claudine ,rakotovao ,quelque (ministre, député, sénateur,magistrat ).MIgadra daholo enonao ve zany ry PM AN;zay de tsisy corruption tsony.

  4. Permettez moi de vous dire (mamela ahy ianareo) que tout ce qu’il a dit est non négligeable. Toutefois, c’est une lutte qui ne peut pas se faire en un jour, il faut du temps pour l’eradiquer. Par ailleurs, je crois qu’il faut prioriser et motiver à faire beaucoup plus d’effort « les intellects » de ce pays pour contribuer au développement.

  5. · Edit

    Oulà il a beaucoup de combat sur le ring car il y a au moins 5 batles pour moi qui ne sais pas trop compter et ce sont des batles que les dirigeants du pays n’arrivent toujours pas à l’éradiquer depuis au moins 06 ans ne serait ce que les 02 batles fondamentaux ( la lutte contre la corruption et la lutte contre la Pauvreté ). Lui souhaitons bon courage car y a beaucoup à faire, wait and see !

  6. Le changement dans la continuité, c’est à mourir de rire, on connait la chanson.Hihihi

  7. Tout comme toi, RAZ’L qui n’émet que des IDEES DE CHIEN !!
    Te voilà un CHIEN DE SALON, qui aboie mais qui n’ose pas mordre!!! Quelle stupide mentalité de m….

  8. On prône toujours de politique de changement. COMMENT?
    En jouant la « FERMETURE » (comme au Sénat?) ou l’ « OUVERTURE » (gouvernement d’Union Nationale … de salut …?)?
    Je crois que ce changement, quelle que soit sa forme, a un IMPACT sur la « MARMITE » de chaque foyer malgache.
    C’est terminé l’amateurisme ou la période d’essai. Place maintenant au travail de développement du pays, socio-économique – SVP!
    Une bonne formation gouvernementale, des hommes et femmes chevronnés et expérimentés va faire l’affaire pour PONDRE DES BONS RESULTATS. Qui sait!

  9. Un concept que j’arrive pas à comprendre : Pourquoi dit-on lutte CONTRE… lutte CONTRE… Pourquoi on dit pas lutte POUR le développement ou la richesse, lutte POUR la sécurité, lutte POUR l’exploitation équitable de nos richesses naturelles…. Vous voyez, quand on lutte « CONTRE », y aura toujours une minorité qui en tirera profit, et la majorité restera toujours là comme un imbélice

  10. Un « PITTBULL » est REMPLACé par un… « DOGUE ARABE »!!! Bref, un « KLEBS » remplace un autre!!!…..Ce n’est guère étonnant!!!!….Après tout, NE SONT -ILS PAS tous les deux DES …. »POLITI-CHIENS »????

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.