Andranovelona – Mahitsy : 4 jumeaux parmi les morts et blessés dans l’accident

Jacaranda
Une banderole écrite en lettres de sang qui signifie : « Taxi-be, ne tuez pas nos enfants ».
Une banderole écrite en lettres de sang qui signifie : « Taxi-be, ne tuez pas nos enfants ».

L’émotion était à son comble hier lors des funérailles des 4 élèves sur 6 de l’école « La Pépite d’Or  III» qui ont payé de leur vie, la …conduite d’un chauffeur de taxi-be.

Andranovelona. Ironie du sort, ce lieu est devenu synonyme de mort pour les 6 élèves de classe de 10e de l’Ecole « La Pépite d’Or III» à Ambodivonkely Ambohimanarina.  Il s’agit de Raharinjatovo Meva Volatiana, 8 ans. Randriantseheno Koloina Fitiavana, 8 ans. Randriantsitoavina Tendry Donatien, 7 ans. Rakotomanana Iry ny Avo, 7 ans. Ravonjiniaina Tojo Tafita Anthonio, 9 ans. Raharinaivo Heriniaina Andry, 7 ans. Ils ont brutalement perdu la vie dans le terrible accident de vendredi dernier qui est survenu du côté de Mahitsy. Les 4 premiers ont été inhumés hier respectivement à Ambodivona Ambohimanarina ; à Sabotsy Namehana ; à Ankazobe ; et à Ambohimangakely. Les obsèques des 2 autres morts sont prévues ce jour à Antsahadinta et à Ankadinandriana.

Cellule psychologique ? C’est tout un quartier qui a été endeuillé car les petits élèves fauchés par la mort, habitaient presque tous dans les fokontany d’Ambohimandroso et/ou d’Ambodivonkely Ambohimanarina. Depuis le jour du drame jusqu’aux inhumations, en passant par les veillées funèbres, les traditionnelles « famangiana », les levées des petits corps et les offices religieux, tout le monde a tenu à partager le profond désarroi et la douleur indicible des familles des victimes. En particulier celle des parents dont les enfants ont effectué un voyage sans retour à cause du comportement irresponsable d’un chauffeur de taxi-be qui les a entraînés sur la voie de la mort. Les 6 élèves de 10esusnommés ne reviendront plus à leur école où des bougies ont été allumées depuis la nuit de vendredi. Leurs camarades de classe ne les reverront pas non plus sur les bancs de « La Pépite d’Or III» où il faudrait peut-être mettre en place une cellule psychologique pour accompagner les parents et élèves, tel que c’est le cas par exemple en France, dans de pareille tragédie. D’ailleurs, c’est une école d’expression française.

Banderole. Les pertes auraient été plus lourdes pour les parents frappés par cette véritable hécatombe. En effet, sur les 6 victimes qui ont péri dans l’accident, l’une d’elles avait un jumeau qui était sérieusement blessé. C’est dire que leurs parents auraient pu perdre deux enfants dans cet accident où deux autres jumeaux de 8 ans, en l’occurrence, Randrianarisoa Sandratra Noé et Randrianarisoa Sedera Ely, ont été blessés dont l’un grièvement dans ce drame qui a mis en émoi tout le monde et  provoqué l’indignation et la colère contre le chauffard par qui tout est arrivé. « Aza vonoina ny zanakay ry taxi-be »,  pouvait-on lire sur une banderole placardée à quelques centaines de mètres de l’école. Juste au carrefour entre la route du Pape et le « vahilava » d’Ambohimanarina. Une banderole qui signifie littéralement « Taxi-be, ne tuez pas nos enfants ».

Sprinter. Ce message en lettres de sang s’adresse évidemment à tous les conducteurs, propriétaires et responsables de  transport en commun, afin de mettre un …frein à la série noire. Pas plus tard qu’avant-hier, un taxi-brousse Sprinter ayant à son bord des « mpivavaka », a fait une sortie de route du côté de Talatavolonondry, juste au lendemain du « vendredi noir ». Un autre accident s’est produit également samedi après-midi vers 15h30, sur le By-Pass où un taxi-be de la ligne 163 a heurté de plein fouet une Hyundai Atos qui a fini sa course dans les rizières. Bon nombre de passants et d’usagers de cette voie rapide ont vite fait de se demander s’il y a encore des morts. Ce qui n’était heureusement pas le cas, quoique le conducteur soit toujours dans le coma, après que sa petite berline ait été percutée par la Mercedes Sprinter. Encore une. Une marque qui n’a pas du tout volé son nom, tout autant qu’elle vole souvent des vies. Trop de vies. Les dernières et les plus révoltantes de la série noire étant celles des 6 innocents élèves de « La Pépite d’Or III» qui ont été enlevés trop tôt à leurs parents, à leurs frères et sœurs, à leurs camarades de classe et amis de quartier.

R. O

Share This Post

8 Comments - Write a Comment

  1. Voaenjika tsara ny versement ary mbola mahazo tombony koa aza ny chauffeur sy receveur, fa ny tsy fahalalana onony sy tsy firaharahiana tsotra izao ny mpandeha mihitsy no antony. Raha manenjika versement tokoa no olana dia tsy hisotro toaka izy ireo hitondra fiara.

  2. foano sy aza omena autorisation na spéciale intsony ny TAXIBE fa aleo ny bt fiara VL no hanao ny asany.
    Milamina io !

  3. Ka efa baranahiny hatramin’ny ela ny zavatra rehetra dia iza no vokany. Inona no ataon’ireo @ Ministeran’ny Fitanterana hatramin’izay? mba misy ve ny direction de transport et sécurité routière? Ny gendarme tsy misy manao ny asany fa toa be kolikoly fotsiny. Tena mampalahelo ireo ray aman-dreny namoy ny zanany nohon’ny adalan’ny sasany. Ho aiza ihany izy ity eh?

  4. zany retra zany mampanontany tena oe MISY FANJAKANA IHANY VE ETO , TSY VOLOHANY SADY TSY HO FARANY IO , MAMPALAELO LE TANANANTSIKA

  5. Rehefa mahafaty olona betsaka ny Tetezana efa tranainy; ny lalana ratsy; ny mpitondra fiara tsy mahafantatra ny ataony sy tsy misy kitapon’eritreritra hoe olona anie ireto entiko fa tsy biby na koa zava-maniry; izay vao mandray fepetra ny MPITONDRA fa dia aleo miaina am’iny kolikoly sy sitran’ny ahay ary ny sentiment entina mampiasa olona ( mampalahelo fa tsy manana asa i Koto ka omeo entiny ny fiara na dia tsy ampy traikefa aza…I Koto kevoka fa hoe mahay sady havan’ny deba.. de mahasahy mamaono tena sy mamono olona..). Izao anefa efa betsaka ny sorona…Maharary sy mamono ny RAD ny mahazo fa iza no hovaliana faty??? Miara ory sy mizaka ny fahoriana aminareo tra-pahoriana izahay mpiara-monina fa dia ny varavarana ivohany no anareo fa ny fahoriana dia samy antsika mianakavy ary mirary fahasitranana feno hoan’ireo izay mbola tsaboina…Ny tsiny sy ny tody ny rà latsaka ireo tsy manantsiny dia tsy ho zakan’ireo izay nadatsaka azy re tompoko….Andriamanitra hampionona ny fontsika tsirairay avy…MAHEREZA DAHOLO TOMPOKO.

  6. Tena marina ny anao ry Eloim, fa jereo fa tsy ho rahirahin’ny ministry ny transport velively izany! zavatra hafa no mahamaika azy!

  7. Marina izany fa mba asio resaka koa ireo TOMPO-NA FIARA izay manery ny chauffeurs hanenjika “VERSEMENT” ka mahatonga ny fifanenjehana “TOUR” ataon’izy ireo? 400Ar “FIRY” moa no hifanenjehana ka mahatonga ratra sy faty olona? Fa antony iray tsy mba resahina koa ny halatra ataon’ireo “Chauffeurs” sy “Receveurs” ka isan’ny mahatonga azy ireo hanao “TOURS” maro be araka izay tratra, indrindra raha efa tratra ny versement-n’ny tompo-na fiara. Sa izay ve ilay hoe “PRIME”?

  8. raha tsy ny recrutementn’ny chauffeur mihintsy no atao henjana dia henjana tsy hisy fivoarana izany ny taxi-be. Jiolahim-boto VOYOUS no ankamaroanan’ireo chauffeur sy receveur, vao maika lasa gaigy @ radio alefa mitatata izy mandefa hiran’isatana toa ny rap…ny sasany aza moa dia mikavina… Mba tonga saina ry Ministry ny Transport fa aza faly mitaingin-tseza fotsiny. Ianao Ministry ny transport no tokony hi-définir ny conditions de recrutementn’ny chauffeurs sy ny receveurs ary ny pointeurs. Zany formation izany dia fandanian’nandro fotsiny! Misy mahazo tombotsoa manokana @ fikarakarana ireny atelier ireny fa dia tsy misy dikany, dia izao no vokany!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.