Maison Centrale Toliara : Evasion de 43 détenus, 6 capturés, 1blessé par balle

Jacaranda

Fonja-ToliaraUne “Prison break” a secoué la Cité du Soleil dans la matinée du lundi.

Tôt lundi matin vers 1 heure, 43 prisonniers de la Maison Centrale de Toliara ont pris la clé des champs. Quelque instant plus tard, l’alerte a été donnée. Une course poursuite s’en suivit et selon les informations émanant  des responsables, six des ces hommes en cavale ont été capturés, l’un d’entre eux blessé par balle.  Et hier, dans la journée, une vaste campagne de ratissage en règle dans la Cité du Soleil a été mise sur pied. Tard dans la soirée, ce bilan n’a pas encore changé. Et la population de Toliara vit dans la peur. Car le matin de la même journée, vers 7 heures 45 minutes, la station d’essence Jovenna de Sanfily a été la cible de quatre bandits armés de fusils d’assaut kalachnikov. Une importante somme d’argent a été emportée par les braqueurs sans parler des maltraitances subies par la gérante et quelques employés de la station service. Et les observateurs n’ont pas manqué de lier les deux événements.

Une porte fracturée. Selon toujours les informations, les détenus qui ont mis à profit un relâchement des gardiens, ont fracturé la porte principale de leur cellule dortoir. Et sans hésitation, ces prisonniers escaladaient le mur pour disparaître dans une nuit complice. Une défaillance de la part des gardes si on sait que la grève qui secoue le milieu carcéral a été pour quelque chose dans cette évasion massive. Et il faut rappeler que parmi ces évadés, il faut compter des récidivistes pour des actes de barbaries et des attaques à mains armées qui ont secoué cette partie de la grande île.  La population vit dans la peur depuis hier lundi. Le bilan évoque actuellement que 37 dangereux bandits sont encore dans la nature.

E.R/r.s.

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. · Edit

    Ils ne sot pas si loin, ils sont tous au gouvernement, il suffit de les arrêter.

  2. Comme si c’était une pratique « COURANTE » dans les années passées pour couver une DIVERSION en vue de mater toutes les tentatives de troubles.
    Diversion ou pas, l’insécurité va connaître une forte recrudescence dont les effets se répercutent atrocement aussi bien sur le plan social qu’économique au pays.

  3. Les PÉNITENTIAIRES avec les GREFFIERS forment les chevilles ouvrières de la corruption au sein du milieu judiciaire. GRACE A LEUR GREVE, LE « PRISON BREAK » EST DEVENU RÉALITÉ!!! Universellement, LA GREVE EST INTERDITE POUR TOUS CEUX QUI DÉTIENNENT ET MANIENT LES ARMES!!! Car cela s’appelle « MUTINERIE »…..Mais pourquoi diable l’Etat laisse t-il ces gens faire de la grève?????

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.