Panique en haut lieu : Renforcement de la sécurité des points stratégiques

Des éléments des forces de l’ordre prennent position non loin des chaînes nationales. (Photo Kelly)
Des éléments des forces de l’ordre prennent position non loin des chaînes nationales. (Photo Kelly)

Le pouvoir central use de tous ses moyens pour essayer de museler l’Opposition. Cette dernière n’arrive pas ainsi à se mobiliser ou du moins à faire passer son message.  

Les 72 heures posées par l’Afo Sendikaly ou la flamme syndicale, ont expiré, depuis le 14 mai dernier, ce mouvement a l’intention de passer à la vitesse supérieure. C’est ce que leurs dirigeants ont annoncé. Ils revendiquent ainsi la réintégration des salariés  licenciés, c’est le cas notamment de Rado Rabarilala et des ses trois compagnons d’infortune mais également le règlement des revendications des syndicalistes. Toujours est-il que l’on assiste ces derniers temps à un renforcement de la sécurité des points stratégiques, notamment au niveau de la Rnm et de la Tvm, à Anosy. Particulièrement pour ce quartier qui abrite bon nombre de ministères. Pourrait-on interpréter ces dispositives prises par le pouvoir central comme une panique en haut lieu ? Et l’absence du président de la République n’arrange pas tout. Ce renforcement de sécurité pourrait également être lié avec le regain du banditisme. A tel point que les gens ne savent plus à quel Saint se vouer.

Opposition. De leur côté, les syndicalistes commencent de nouveau à se manifester. Faut-il rappeler que  lors de la réunion que ce syndicat a tenue au gymnase couvert le 10 mai dernier, l’on a remarqué la présence de quelques politiciens. Il s’agit notamment de Lalatiana Ravololomanana, Saraha Rabeharisoa, Alain Ramaroson et Rajaonah Andrianjaka. Me Willy Razafinjatovo dit Olala et le sénateur Lylison René ont été aussi de la partie. Une présence qui n’est pas fortuite.  Va-t-on assister à un rassemblement des syndicalistes et de l’Opposition ? Un tandem que le pouvoir central ne voit pas d’un bon œil, d’ailleurs le président l’a déjà évoqué tout récemment en faisant remarquer l’immiscion des politiciens dans la grève des syndicalistes.

Leadership. En outre, l’un des meneurs, Ratolojanahary Maharavo dit Doudou n’a pas manqué de lancer un appel à tout un chacun afin de renforcer les rangs des syndicalistes. Ce qui n’est pas tombé  dans l’oreille d’un sourd. Ce serait une occasion en or pour l’opposition. En effet, cette dernière est en train de rassembler ses forces. Mais la question qui se pose toujours, c’est le problème de leadership. Même si récemment, les partis de l’opposition ont été présents, enfin presque tous, à la commémoration du 13 Mai sur le dit lieu. Et ce sont presque les mêmes têtes qui ont le fait déplacement au gymnase couvert. Toutefois, faut-il rappeler que lors de cette commémoration, Lalatiana Ravololomana a déclaré que l’on va procéder à la réunification de l’Opposition d’ici un mois. Des déclarations qui ne datent pas d’hier. Mais est-ce une raison d’incriminer les partis de l’Opposition qui ont du mal à s’exprimer tellement la pression est forte de la part des tenants du pouvoir.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Et c’est pour quand le renforcement de la sécurité des 22 millions de malgaches car le président n’a pas l’air de s’en soucier?

  2. · Edit

    Saika ry TGV sy ny namany ihany ireo miady ireo, Fihetsiktsehana no betsaka, fa samy mahalala tsara ry zareo hoe ahoana ny fanampotehana ny mpanohitra. Ny fomba nanomboka t@ 2009 ihany no mitohy, ary olona iray fototra sy fotom-pisainana ihany ireo.

  3. Sarotra ny mitady asa amin’izao fotoana ka mitandrema ihany ianareo.Raha izaho manokana dia noho ny fangatahana tamin’Andriamanitra no nahitako asa fa tsy tamin’ny fahaizako manokana satria maro mpanenjika ihany ny tena ka Andriamanitra sisa no antenaina fa tsy fahaizana. Raha azo hiafiana dia miafý aloha, raha kely loatra ny karama dia mialà miasa ka mandehana na manaova fifaninanana amin’ireny be karama ireny fa tsy amin’ilay ambany karama, ohatra :douane, magistrat, sns.Sady misy fifaninanana ao amin’izao ka araraoty.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.