26 juin sous haute sécurité : Fouille des véhicules hier, circulation fermée ce jour

stadeHier, les hauts responsables au sein de l’Emmofar, dirigés notamment par le Général Florens Rakotomahanina ont convoqué la presse pour donner les dernières consignes.

Comme il fallait s’y attendre, les forces de l’ordre ont pris des mesures de sécurité draconiennes en vue de la célébration de la fête de l’indépendance. Ces décisions ont certainement été prises à cause des menaces de troubles et des rumeurs de déstabilisation qui ont circulé depuis quelque temps. Hier, les hauts responsables au sein de l’Emmofar, dirigés notamment par le Général Florens Rakotomahanina ont convoqué la presse pour donner les dernières consignes. Apparemment, les forces de l’ordre sont sur le qui-vive. Aucun débordement ne sera toléré. D’après les explications, plusieurs centaines d’éléments mixtes composés de l’Armée, de la Gendarmerie et de la Police nationale seront mobilisés durant les deux jours de fête. Dès ce jour à 15 heures, la circulation sera complètement fermée aux usagers, notamment du côté d’Anosy et de Mahamasina. Aucun véhicule ne sera donc autorisé à accéder aux alentours du lac Anosy pendant les feux d’artifice. D’ailleurs, cette disposition ne sera levée que demain après le départ des autorités qui assisteront au défilé militaire du 26 juin. En outre, une fouille minutieuse sera opérée sur toutes les voitures et les motos qui utilisent les axes Anosy, Mahamasina et Ambohidahy. D’ailleurs, cette disposition a déjà été opérée depuis hier soir.

Psychose. En outre, toute personne souhaitant s’introduire au Stade de Mahamasina fera l’objet d’une fouille systématique. En effet, il sera formellement interdit d’introduire des bouteilles en verre dans l’enceinte du stade. La question est de savoir si prendre de telles mesures dans le cadre de la célébration de la fête nationale ne risque pas de décourager ceux qui souhaitent assister aux festivités. Par crainte d’attentat ou de troubles, les gens préfèrent rester à la maison. On constate qu’une psychose d’attentat s’installe en permanence au niveau de la Société. D’autant plus qu’hier, le Général Florens Rakotomahanina a laissé entendre que selon les renseignements, des individus malintentionnés prévoiraient de jeter de la poudre de piment sur les yeux des spectateurs. Il serait même question de commettre un attentat à la grenade comme ce fut le cas lors de la cérémonie d’investiture du président Hery Rajaonarimampianina le 25 janvier 2014. Hier, les hauts responsables de l’Emmofar ont touché mot de l’affaire Lylison René de Rolland. « Si le Sénateur MAPAR se présente à Mahamasina, nous l’arrêterons sur le champ, car son mandat d’arrêt n’a pas encore été levé », a averti le Colonel Ravoavy Zafisambatra. Certainement, comme tous ses collègues sénateurs, l’ancien Directeur de la Force d’Intervention Spéciale (FIS) a également reçu son carton d’invitation en vue des festivités du 26 juin. Reste à savoir s’il osera se montrer vu la menace d’arrestation qui plane à son encontre.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. manana ta et r8 foza, en plein dans leur m…

  2. se sont tous des zanak’i dada, tsy mahagaga e!

  3. 4 MATY et + de 40 blessés !!!! Pauvre Madagascar ! Mais qui a fait cela ? Des Malgaches ou l’Etranger ???? L’Etat Islamique oserait-il s’attaquer à un Etat pauvre ?????

  4. «Haute sécurité» ? Il paraît que des attaques à la grenade ont été
    commis en fin d’après-midi. Cela a mis fin aux interprétations des
    artistes dans le stade…

  5. Rien compris comme d’habitude.
    1er , 2eme , 3eme degré
    Je renonce (définitivement ?) et je les laisse, zanadravalo,eugen, etc dans leur m

  6. Môsié le Dingina, du moment que vous êtes sûre d’assurer votre propre sécurité, fermez votre clapet! sachez que l’insécurité est telle que des dizaines de Malagasy meurent chaque jours ici. Déjà utiliser des milliers d’écoliers pour couvrir son impopularité en plus de s’en servir comme bouclier en cas d’attentat, c’est du jamais vu dans le monde. Surtout, s’il vous reste un peu de décence, arrêtez de parler de Beroroha : ayez un peu de respect pour les victimes et laissez-les en paix.

  7. Bravo
    Les malintentionnés de Beroroha n’ont qu’à bien se Tenir ou SE TERRER , car nos forces de l’ « ordre » vont, après s’être bien cirer les bottes et ajuster les étoiles sur les képis et bien brosser les vestes,
    pour l’instant épargnés des
    boues et poussières des lointaines contrées dans les Régions,
    vous tiennent à l’oeil, vous et vos comparses dans notre CHÈRE ET PROPRE ET SURE CAPITALE !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.