Election au sein de la FJKM : L’ombre de Ravalomanana et celui de Rajaonarimampianina planent

FJKM-(1)Marc Ravalomanana et le président Hery Rajaonarimampianina pourraient avoir « leurs » candidats.

La décision du vice-président laïc  Marc Ravalomanana de ne plus être candidat à sa propre succession constitue une nouvelle donne au sein de la FJKM. Il a pris cette décision un mois avant le grand synode d’Antsirabe de mois d’août au cours duquel seront élus les nouveaux membres du bureau central de l’église reformée. Pour certains, Marc Ravalomanana a annoncé son retrait, mais pour d’autres, c’est un repli stratégique après le « scandale Rasendrahasina ». Le ticket Rasendrahasina-Ravalomanana est-il fini ? Ce qui est sûr, c’est que l’actuel  vice-président laïc sera présent à Antsirabe lors des élections et il serait même dans le comité d’organisation de ces élections. Une chance pour lui d’avoir droit de regard sur tout ce qui se passera. Jusqu’ici, aucune source ne permet d’affirmer que l’ancien président aura son candidat à la présidence de la FJKM.

Duel à distance. Du côté du pouvoir qui a été accusé par Marc Ravalomanana d’avoir fomenté le « scandale Rasendrahasina », ce n’est pas les bras croisés vu le rôle que jouent les églises dans la politique à Madagascar depuis la Deuxième République. Le président Hery Rajaonarimampianina est d’ailleurs dans la religion en tant que membre actif au niveau de l’église FJKM d’Ambohinaorina (Sabotsy Namehana). C’est aussi le cas de ses proches conseillers et de certains membres du gouvernement. Pour certains observateurs, les élections pour le renouvellement du staff dirigeant de la FJKM seraient un duel à distance entre Marc Ravalomanana et le président Hery Rajaonarimampianina. Pour ce dernier, avoir « sous son contrôle » le futur numéro Un de l’église reformée lui permettrait de commencer à avoir une mainmise sur le FFKM qui dirige la réconciliation nationale.

Autre départ. Avec l’éventuelle décision du pasteur Lala Rasendrahasina de ne plus être candidat à sa propre succession, le FFKM connaîtra le changement de la moitié de ses dirigeants cette année. Car le Dr Rakoto Endort Modeste ne peut plus se présenter à la tête de la FLM au grand synode de septembre. Sauf un candidat d’ouverture qui pourrait bénéficier de la confiance de la « majorité silencieuse », trois noms pressentis à la présidence de l’église luthérienne : Pasteur Rakotonirina Davida, Dr Lotera Fabien et pasteur Randrianirina Dieudonné.

R.Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Tsy mety mihintsy raha ny fivavahana no afangaro @ pôlitika . fa raha ireo no afangaro dia lasa fanjakan’ny satana , firifiry ny gasy no milaza fa mpivavaka nefa dia fiainandevoly ny fiainany , voalohany @ izany ireo ao @ fitondrana, izay tahafin’ny vahoaka entiny .

  2. C’est clair! Entièrement d’accord avec vous. C’est complètement nul!

  3. Au-moins, nous avons une politique tous azimut. Bravo les gasy!!! Plus vous devenez de plus en plus déséquilibrés, plus nous pouvons manger et vous accaparer en toute impunité.

  4. 2 idiots qui se battent pour etre à la tete de l eglise je plains les fidèles. Y a t il pas d autres personnes plus crédibles qui pourront se présenter

  5. Vous croyez ? c’est plutôt depuis l’indépendance que Madagascar a reculé.

  6. Tout le monde se vante d’être ….croyant « pratiquant »; cela; quelque soit la croyance… Pourtant, au sein de la société, la corruption et les trafics en tous genres règnent en maître absolu!!!…TOUT CELA EST DICTé PAR L’EGOÏSME ET L’HYPOCRYSIE ….Ainsi, Normal si..MADAGASCAR EST LE SEUL PAYS NON TOUCHé PAR aucun CATACLYSME NATUREL MAJEUR (sécheresse, inondation grave, séisme…), NI GUERRE ET Où LE P.I.B A RECULé DE MOITIé DURANT 25 ANS!!!! ….

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.