Blanchiment de capitaux : La femme du député Jaovato convoquée par la Chaîne pénale

Laisoa Jean Pierre est titulaire d’un permis lui conférant depuis 2000 le statut de collecteur agréé de bois de rose.
Laisoa Jean Pierre est titulaire d’un permis lui conférant depuis 2000 le statut de collecteur agréé de bois de rose.

L’épouse du député d’Antalaha fait  l’objet d’une convocation de la chaîne pénale anti-corruption.

Un policier s’est présenté avant-hier au domicile du député Laisoa Jean Pierre dit Jaovato pour remettre une convocation en date du 14 septembre 2016, destinée à l’épouse de cet élu d’Antalaha. Ce dernier a renvoyé la convocation à l’envoyeur en y indiquant l’adresse habituelle de son épouse qui habite actuellement à Antalaha. D’après cette convocation, la femme du député, Mme Naharivololona Anita Arisoa, gérante de l’Etablissement Laisoa Jean Pierre, devait comparaître jeudi le 15 septembre devant la chaîne pénale anti-corruption aux 67Ha. Nos investigations ont permis de savoir que ladite convocation fait suite à un « rapport d’analyse d’opérations suspectes de blanchiment de capitaux » adressé le 25 mai 2016 par le directeur général du Samifin ( Service de Renseignement Financier) au procureur de la République près le tribunal de Première Instance d’Antananarivo. Dans ce rapport, le Samifin se dit être saisi d’une « déclaration d’opérations suspectes concernant Jaovato et son épouse ».

Mouvements des fonds. Le rapport du Samifin fait état des mouvements des fonds qu’il juge suspects, effectués au niveau du compte bancaire N°1 875404 000 4 ouvert auprès de la BOA par Laisoa Jean Pierre de janvier 2008 à fin juin 2009. Le Samifin affirme que les mouvements de ce compte fait ressortir l’existence de plusieurs sociétés et personnes qui ont été impliquées dans le trafic illicite de bois de rose, notamment Mow Kien John Anthoni, dirigeant des sociétés Island Wood et The Best Sarl et les Etablissements Ramialison, Ranjanoro, Bemahatana Martin et Patricia Soa. « L’origine et la destination de ces fonds n’ont pas pu être démontrées, cependant, il a été avancé le financement de l’achat de bois de rose par l’Etablissement Laisoa et également leur exportation vers la Chine. », souligne le rapport adressé au procureur de la République d’Antananarivo. Le rapport accuse en même temps Laisoa Jean Pierre en relevant que le rapatriement des devises relatif à l’exportation de bois de rose n’a été effectué qu’en partie.

Contre-attaque. Chose curieuse, le député Jaovato semble être le principal inculpé dans le rapport du Samifin alors que c’est sa femme qui fait l’objet d’une convocation devant la Chaîne Pénale anti-corruption. La contre-attaque de l’élu d’Antalaha  n’a pas tardé.  « N’ai-je pas le droit d’être riche et milliardaire comme ces étrangers qui investissent à Madagascar ? Et pourquoi ces derniers ne sont-ils pas inquiétés ?», s’interroge-t-il. Avant d’enfoncer le clou : « En 2009, j’ai effectué légalement deux exportations de bois de rose d’une valeur totale d’un peu moins de 3 millions de dollars. J’ai encore avec moi tous les documents qui m’ont permis d’effectuer légalement ces exportations. J’ai obtenu l’attestation de rapatriement des devises délivrée par la banque BOA en date du 31 juillet 2009. J’ai eu également une facture domiciliée portant le n°003/1JPL/09. Et encore, je suis en possession des connaissements et des pièces (dont une déclaration de recettes n°213941 en 2010) justifiant que j’ai versé dans les caisses de l’Etat ce qui lui devait. Que représentent les fonds incriminés par le Samifin dans son rapport  à ces 3 millions de dollars? Sans parler de l’exportation de 33 conteneurs de bois de rose en 2010. Ces 33 conteneurs de bois de rose retenus au Port de Toamasina a fait l’objet d’une autorisation de main-levée (n°39-10/MFB/Mi) dûment signée par Hery Rajaonarimampianina, ministre des Finances et du Budget à l’époque. »

Financements bancaires. Outre l’exportation de bois de rose, le député Jaovato, titulaire d’un permis n°193 délivré le 18 avril 2000 et lui conférant le statut de collecteur agréé (de bois de rose), fait savoir qu’il investit également dans l’exportation de vanille et la vente des produits locaux. « J’ai pu investir dans ces activités grâce aux financements bancaires. J’ai emprunté de l’argent aux banques. La preuve, j’ai hypothéqué certains de mes biens. Le 18 juillet dernier, j’ai demandé à la BOA la main-levée de ma garantie. Je tiens à préciser que les banques n’ont pas accepté mes opérations si elles sont suspectes ou douteuses.», a-t-il expliqué. Bref, pour le député d’Antalaha, les accusations du Samifin ne sont pas fondées. « La démarche du Samifin est anti-économique. », a-t-il dénoncé. Avant de prévenir : « Si nécessaire, je suis prêt au nom de la transparence à étaler au grand jour lors d’une conférence de presse  les documents légaux relatifs aux exportations de bois de rose que j’ai effectuées. Ce serait également une occasion pour moi de faire des révélations sur l’affaire bois de rose à Madagascar. »

« Haza-lambo ». En tout cas, l’affaire remonte en 2009 alors que le Samifin, sous la direction générale de Lamina Boto Tsara Dia, n’a fait ses investigations qu’en 2016. Bon nombre d’observateurs s’interrogent sur ce « dossier » qui vise l’un des piliers du régime HVM. Tout le monde sait que Jaovato figure parmi les partenaires politiques de Hery Rajaonarimampianina, qui ont beaucoup investi pour son élection en 2013. « Le 25 janvier 2014, le président de la République a annoncé la fin du « Haza-lambo » sur le passé. Il a promis la restauration de l’Etat de droit. Quid de cette annonce deux ans après ? », se demande le député Laisoa Jean Pierre.

Recueillis par R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

11 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. pourquoi une poignée de gens se permettent d’être riches grâce aux richesses qui appartiennent aux Malagasy tout entier? comment ça se fait que ces richesses ne sont pas gérer par l’Etat pour que tout le peuple Malagasy profite du bénéfice??????????on se contente des impôts et c’est tout?? alors que pour ces gens payer ces impôts c’est comme acheter un « mofogasy » car il gagnent beaucoup!!! quoi que vous disiez Mr Le Député, ces richesses appartiennent aux Malagasy, donc personne n’a normalement le droit de devenir riche et milliardire avec!!!!!même les proches du Président de la république et même lui Président!! personne n’a le droit de s’enrichir individuellement comme vous le faites avec des richesses du peuple, de la terre Malagasy!!

  2. Je partage entièrement votre analyse.!
    Quand on fait une rapide rétrospective de nos présidents qui se sont succédé aux manettes , hormis Tsiranana et le DJ, ils avaient quand mème chacun un niveau d’instruction assez élevé pour hisser la Grande Ile à un niveau économique comparable aux pays tels l’Afrique du Sud, le Nigeria, le Gabon pour ne citer que les plus développés du continent africain, quoique leurs populations n’ont pas pu profiter de leur richesse… mais il n’en est rien.!
    Ils ont convoité la place que pour s’enrichir personnellement au plus vite et plutot possible.!
    Et dire que Deba va se représenter à la prochaine élection; et il y a des crédules et des « simples d’esprit » qui vont voter pour lui…(une loque)!
    Je suis convaincu que le peuple malagasy est non seulement FATALISTE et ATTENTISTE mais encore a une mémoire courte.!!!
    Bref, comme dirait l’anglisy!

  3. D’après les explications du député il paraît qu’il dit la vérité Et moi personnellement je pense que tous les produits qui peuvent exploités et ou exportés doivent être autorisés à condition que l’investisseur a versé à l’Etat la part qui lui est due. Et au retour l’investisseur peut importé des matériels pour le compte de sa société (par exemple des tracteurs agricoles ou des camions ) Remarque dans l’Union Européenne tous les matériels passent toutes les frontières sans restriction La douane sert tout simplement à contrôler les produits prohibés

  4. C’est malheureux..quand la DEMOCRATIE est prise en OTAGE par les MALEFIQUES et la MAFIA…

    Comment voulez vous que RAJAO (ou RAJOELINA et d’autres polifikas…) puisse appliquer l’ETAT de DROIT …il est tenu par la barbichette par ses complices (comme Mr LAISOA JP….et tant d’autres…)….en vérité cette « Association de malfaisants » prend en otage les 22 millions de GASY…et perdure la PAUVRETE…!!

    Oui RAJAO comme RAVALO ,RAJOELINA et DEBA sont RESPONSABLES de la PAUPERISATION de ce pays depuis l’Indépandance….ils sont les « colons autochtones » sinon pire…

    DEBA ,en maître absolu, a affamé,assassiné ce Vahoakas.

    RAVALO MARC confonde sa « poche » et le TRESOR PUBLIC au nom du « Minoa fotsiny ihany » et au profit de TIKO…

    Le jeune DJ a fait valser les Gasy qui n’ont vu que du « feu » ,en 5 ans. Ni LOI ni FOI il a été forcé par la CI de quitter le POUVOIR.
    Et « les gabegies » qui profitent aux copains et aux coquins .Les richesses inouïes,mais masirasira de Mamy RAVATOMANGY interpellentet les Gasy « qui vivent moins de 1 $/jour  » Les détournements sont une pratique structurelle….

    RAJAO élu par hasard gouverne ce pays à vu d’oeil sans objectifs précis ,au gré des biznas rémunérateurs .Il est tenu en laisse par ses « financeurs » ,il participe à la mauvaise gouvernance,lui aussi prend sa part dans ce « banquet » des Requins….les scandales des carrières et les pourcentages à chaque « investisseurs mafieux chinois ou autres nationalités » venus pour faire main basse sur la richesse (Or….) du pays.

    Pour faire de la politique dans ce pays il faut être RICHE et le POUVOIR rend les polifikas encore plus riches…

    MAIS L’ARGENT dont ils bénéficient est SALE….et prend en OTAGE les GASY….toujours plus pauvres que jamais….

    RAVALO doit bien méditer sur ce que je viens de relater…

    Je pense au couple CEAUCESCU…

  5. Le FFKM doit appliquer la loi .Le droit ne peut pas souffrir du FIHAVANANA.La REPUBLIQUE doit fonctionner « ce que de droit »…

  6. IMBU de sa casquette de « dépité », donc couvert par son Immunité, Atoa Jaovato se réclame le droit d’ètre RICHE et MILLIONNAIRE comme ses commanditaires Sinoa, en vendant des produits illicites!!!
    Malgré la prescription ( haza lambo) déclarée par son ancien »colistier » devenu PRM (Hery Rajao), il ne doit pas ètre « au dessus des lois » et devrait ètre traduit devant la Justice (si justice il y a ). Autant, il n’a pas payé sa DIME depuis 2009 dans cette affaire; alors Rajao lui a fait « une piqure de rappel » ! Moi aussi,ça me fait rire mais MDR !!!
    En plus, il menace de faire des révélations sur l’affaire BDR à Mada ?? On attend que ça.!!!

  7. minoa fotsiny ihany

  8. Personne n’est au dessus ni au dessous de la loi…

    Pas de zone de non droit dans ce pays tandalana

    RAJAO a promis la restauration de l’Etat de droit. Quid de cette annonce deux ans après ? », se demande le député Laisoa Jean Pierre….Nous y sommes Rajao a tenu sa parole et LAISOA est le premier à être épinglé…pas de chance….!

  9. ça me fait rire doucement tout ça! l’échafaud tout le monde en rêve pour toutes ces pourritures qui ont détruits notre pays. Mais mais mais, au nom de la réconciliation nationale (je me demande toujours à quoi ça sert bref) le FFKM nous demandera de « pardonner » pour le bien du pays…

  10. Bien dit Taranaka!!!… CE NE SONT TOUS QUE DES ENFOIRéS DE RACAILLES!!!… Mais le hic, C’EST QUE LES GENS ORIGINAIRES DE CHEZ LUI VONT TOUT DE SUITE RAPPLIQUER AVEC L’ARGUMENT GENRE « on ne pourchasse que les gens de chez nous »!!!!…..Et ils vont tout faire pour le protéger!!!!

  11. …..Partenaires politiques de Hery Rajaonarimampianina, qui ont beaucoup investi pour son élection en 2013. « Le 25 janvier 2014, le président de la République a annoncé la fin du « Haza-lambo » sur le passé. Il a promis la restauration de l’Etat de droit. Quid de cette annonce deux ans après ? », se demande le député Laisoa Jean Pierre.

    RAVALOMANANA MARC DOIT ETRE TRADUIT DEVANT UN TRIBUNAL REVOLUTIONNAIRE il doit répondre lui même de ses actes….ce quecessous fifres feignent d’ignorer….ce pays estmaudit et c’est à cause de vous….!

    IL EST TEMPS DE FONDER LA VI REPUBLIQUE ET METTRE AU POTEAU CES RACAILLES DE DEBA JUSQU’ A RAJAO EN PASSANT PAR RAVALO FAUT PAS OUBLIER LE LAPINOU….!!!….MAIS AUSSI DONC LAISOA JP..

    Mr LAISOA sur vos comptes sont indiqués les noms de personnes suspectées ayant commis des délits

    « Mouvements des fonds.

    Le rapport du Samifin fait état des mouvements des fonds qu’il juge suspects, effectués au niveau du compte bancaire N°1 875404 000 4 ouvert auprès de la BOA par Laisoa Jean Pierre de janvier 2008 à fin juin 2009. Le Samifin affirme que les mouvements de ce compte fait ressortir l’existence de plusieurs sociétés et personnes qui ont été impliquées dans le trafic illicite de bois de rose, notamment Mow Kien John Anthoni, dirigeant des sociétés Island Wood et The Best Sarl et les Etablissements Ramialison, Ranjanoro, Bemahatana Martin et Patricia Soa. « L’origine et la destination de ces fonds n’ont pas pu être démontrées, cependant, il a été avancé le financement de l’achat de bois de rose par l’Etablissement Laisoa et également leur exportation vers la Chine. »

    IL EST DONC TOUT SIMPLEMENT LOGIQUE QUE LE BIANCO VOUS CONVOQUE POUR PLUS AMPLES RENSEINGNEMENTS…

    Vous montez tout de suite en ENERVEMENT …mouchez vous et dites à RAJAO que l’échafaud l’attend ,il est complice de vos turpitudes et autres prévarications…..Amen…

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.