Démonstration de force de l’opposition unie : Premier grand meeting à Mahamasina

uneLe grand rassemblement de l’opposition persiste et signe quant à la démission du président Hery Rajaonarimampianina. A défaut, il avance la tenue d’une élection présidentielle anticipée.

Les partis et associations faisant partie du « Malagasy Mivondrona ho amin’ny Fanorenana » (MMF) ou « rassemblement des citoyens pour la refondation nationale » vont tenir un meeting à Mahamasina dans les prochains jours, plus précisément au gymnase couvert. Ce serait ainsi une démonstration de force de l’opposition unie. Selon le président des partis et des associations, Sylvain Rabetsaroana, l’association « Mitsangàna ry Malagasy » a eu l’aval de la Commune urbaine d’Antananarivo. Ladite association faisant partie du MMF, dans la logique des choses cette plateforme sera présente. Toujours d’après Sylvain Rabetsaroana, plus de 70 partis et associations y seront représentés. Il s’agit notamment de « Mitsangàna ry Malagasy » avec une cinquantaine de partis et associations affiliés, « Dinika ho Fanavotam-pirenena», regroupant une dizaine de partis et d’associations et les autres, entre autres le « Rodoben’ny Malagasy Tia Tanindrazana ho amin’ny Fanovàna Ifotony », Alliance pour la paix et la refondation de la Nation, CRN, ACS et le front de l’opposition.

Rassemblement. Faut-il rappeler que lors d’une conférence de presse qu’ils ont tenue, au Motel de Tanà, le 2 septembre dernier, les différents intervenants ont lancé un appel à toutes les forces vives à rejoindre les rangs du rassemblement des citoyens pour la refondation nationale. Ils ont également dénoncé l’insécurité qui ne cesse de gagner du terrain sur toute l’étendue du territoire ainsi que l’impunité pour certaines catégories de gens. Pour faire passer leur message, ils sont en train de mettre en place des antennes au niveau des provinces, des régions et des districts. A cet effet, l’opposition a fait des tournées dans les chefs-lieux de province pour sensibiliser les gens à épouser leur cause. Mais reste à savoir si le mouvement sera suivi par l’ensemble de la population ?

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Au moins ces gens là ne sont pas ATTENTISTES et FATALISTES comme la plupart des malgaches! Ils sont pas CONTENTS: ILS MANIFESTENT, point barre !!!
    Si vous, vous cautionnez la politique de nos dirigeants actuels avec l’état calamiteux de la situation de nos jours: corruption généralisée, insécurité urbaine (viols suivis d’assassinats), attaques des taxi-be et brousse (comme au temps des diligences) circulation d’armes de guerre: kalach et « poleta »..et j’en passe des meilleurs.
    Juste une question, surtout si vous ètes une femme; Osez vous marcher seul(e) dans les rues des quartiers suivants après 18h: Anosibe, 67ha, Ampasibe, Ankorondrano, Ambodinisotry, Behoririka et mème Analakely…etc(à moins que vous habitez la province)???
    Si vous n’ètes pas payé(e) pour pondre ce post; vous étes surement proche d’un des membres du pouvoir en place et par conséquent vous avez de l’intérèt. C’est pourquoi vous ne manifestez pas.!

  2. L’article finit par l’avouer au final : il y a le reste de la population et ces groupuscules vondrombondron’olona qui ne représentent qu’eux-mêmes et leur entourage, changeant d’appelation en chaque début de semaine, s’inventant des challenges fictifs de manifestation-monstre pour chaque prochain week-end ! Et les journaleux ont fait le choix (payé) d’en faire l’écho malgré le coté « poak’aty » (creux) avéré de ces groupuscules de frustrés …

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.