Morgue –Befelatanana : Vendeuse à la sauvette décédée, émeute évitée

uneHier après-midi, il était 14 heures, les marchands des rues de la capitale étaient venus nombreux à la morgue de l’hôpital de Befelatanana pour réclamer le corps d’une femme, vendeuse à la sauvette, qui a perdu la vie vers la fin de la semaine dernière. Selon les informations recueillies sur place, cette personne était “une mpivarotra amoron-dalana” comme beaucoup d’autres, mais non pas une mendiante”. Et les informations de préciser que la défunte proposait aux passants des brosses à dents et des cirages, à Analakely et à Behoririka. “ Elle n’était pas morte de mort naturelle”, entend-on au milieu de la foule. Vers la fin de la semaine, selon toujours les informations, elle a été blessée lors d’une descente des éléments des responsables de la commune. “Ses marchandises ont été confisquées ainsi que ses papiers d’identité”, précisent les mêmes sources. Admise au centre hospitalier pour suivre des soins, elle n’a pas survécu.   

Et les nouvelles vont vite, le temps de s’organiser, plusieurs dizaines de personnes convergeaient vers Befelatanana demandant qu’on leur rende le corps de Ramama pour une veillée funèbre à l’Esplanade Analakely ou à la Place du 13 mai. Une démarche qui n’a pas abouti, le grand portail défendu par des éléments de l’Emmo-reg et des policiers n’était plus accessible. Les deux parties, forces de l’ordre et marchands à la sauvette, ont par la suite entamé un dialogue. Et le pire a été évité car quelques minutes auparavant, des individus allaient entrer par la force dans le lieu où était entreposé le corps de la victime pour l’enlever. Pourtant, des explications et d’autres arguments n’ont visiblement pas convaincu cette foule nombreuse. Elle campait sur ses revendications. Finalement, ces mêmes personnes se sont dispersées dans le calme. Entre-temps, les autorités ont pu transporter le corps de Ramama vers la morgue de l’HJRA gardée par l’Emmo-reg. Un autre “sakoroka” a failli y avoir lieu. Heureusement, la foule a quitté le lieu pour se donner rendez-vous, ce matin vers 9 heures à Analakely, pour demander  la dissolution du corps de la police municipale ainsi que le départ de la maire de la ville.

r.s.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

13 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Vous êtes simpliste C’est pour ça aussi que son Excellence l’ex Président de la République, l’exilé de l’Afrique du Sud est perdu

  2. · Edit

    Bonne remarque, je signale juste que jusqu’à maintenant la CUA n’a pas eu la moindre subvention de la part de l’Etat, tout a été un financement indépendant , pourtant le regime s’est permis de désigner les chef -mpokotany d’Analamanga. Et si on est aspiré à évoluer, il faut commencer un jour. 20000 personne à déplacer ? Pas si vite, car di l’état laisse ouvrir MAGRO et autres entreprises malgaches ce chiffre diminuera à grande vitesse. Puis 20000 ou pas, quand il faut assainir, il faut assainir, on ne peut pas laisser la mauvaise habitude se perpétrer . Il faut éduquer au respect mutuel et au respect de la loi. Car ces vendeur gênent la circulation des passants et des voitures et empêchent le développement de la ville.

  3. un r 8 foza à 1000% beurk!

  4. Tsy efa betsaka ve ny lesona azo tamin’ny 2009. Izao mbola mpitondra tamin’ny 2009 no eo ary mbola hitohy taona maromaro.

  5. un autre id0t zanak’i dada

  6. c de la honte un zanak’idada qui ne reflechis pas du tout… un vrais idi0t

  7. le problème c’est que la population vit dans la la pauvreté totale Il n’y a pas de l’emploi et ceux qui travaillent sont dans la précarité. Assainir la vile c’est une idée Mais déloger 20000 personnes dans le centre ville d’Antananarivo c’est irréalisable et impossible. Supposons que pour curer les canaux d’Andavamamba d ‘Andravoangy et d’Akazomanga on utilise 10000 hommes et femmes (à 60000 ariary le mois) il faut 600 000 000ariary dans le mois Avec le SAMVA on paie 20 miliards

  8. · Edit

    Pourquoi amener le corp sur la place du 13 mai ? Comme en 2009 ? J’aurai pu avoir pitié à cette pauvre victime, mais je vois les fozaorana de 2009 tapissent derrière. Cette population de fozaroane est caractérisé par son refus de progrès et bassesse d’esprit. De toute façon il faut assainir la ville, même si cela passe par l’assainissement de ces fozaorana2009. Ce genre d’incapables qui poussent les gens à soutenir le régime en plca, d’où nos vie nationale catastrophique.

  9. Mbola betsaka ny olona no mieritreritra fa mbola 2009 izao ka mahazo manao izay tiany hatao! raha tsy misy famaizana mafy tsy hiova mihintsy ny toetsain’ireo foza orana ireo!

  10. Andrasana eo am 13 mai na esplanade ? non mais franchement, la loi est pour tout le monde, que tu sois, jeune, ramama ou rapapa, pas de distinction, quand il est interdit de vendre au bord des trottoirs et bien c’est interdit, et si les marchands ne respectent pas la loi, c’est à leurs risques et périls. Qu’est-ce qui prouve que cette femme n’a pas été malade et que son heure est juste arrivée ? Il ne faut pas laisser les pauvres d’esprit instaurer leur loi, sinon on reviendrait à l’ère de la caverne !

  11. tena marina ny anao. Zao iainantsika izao dia vokatry ny nanafoanana (AREMA) ny taranja instruction civique tany antsekoly.

    Mila displine raha te handroso fa tsisy mandrosondroso fahatany izany.

  12. Effectivement.
    Vu aussi la solution demander (dissolution du corps de la police municipale ainsi que le départ de la maire de la ville), on peut se demander à qui profite cette situation. Sans même avoir avancé un résultat d’enquête s’il s’agit bien ou non d’une police municipale? Cette police a t-elle fait son boulot en toute légalité? Comment la victime a été blessée?…

  13. Il ne s’agit pas d’ignorer ou de minimiser ce regrettable incident. Loin de là. Mirary fiononana feno ho an’ny fianakavian’ i Tompokovavy. MAIS ouvrons les yeux.
    Où irons-nous si tous les TSY ARA-DALANA, LES Indisciplinés, les insoumis se mettent à s’insurger dès qu’on essaye de les mettre en rang ?
    Bientôt tous les vendeurs de rongony , les mpamaky trano et les mpanendaka iront manifester place 13 mai pour qu’on les laisse tranquille et continuer à faire leur sale besogne.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.