Menace de remaniement et de motion de censure : Panique dans les rangs des ministres et parlementaires pro-régime

fftL’annonce de la naissance de la plate-forme « Firaisankina ho Fampandrosoana ny Tanindrazana » s’est déroulée samedi dernier.

La panique dans les rangs des ministres et les parlementaires pro-régime. Depuis quelque temps, des rumeurs autour d’un éventuel remaniement ou d’une motion de censure contre le gouvernement Mahafaly Olivier circulent notamment du côté de Tsimbazaza. La question aurait même été évoquée lors de la rencontre entre le ministre des Finances et du Budget, Gervais Rakotoarimanana avec les députés. Même si pour le moment, aucune procédure n’a été enclenchée, cette « menace » est tout de même prise au sérieux dans le camp des politiciens pro-régime. Pas plus tard que samedi dernier, une armada de ministres et de députés pro-Rajaonarimampianina ont convoqué la presse au Colbert Antaninarenina pour annoncer la naissance de la plate-forme « Firaisankina ho Fampandrosoana ny Tanindrazana » (FFT). Une plate-forme composée généralement de dissidents des partis MAPAR, VPM/MMM, « Tiako i Madagasikara » et l’AVI. A l’occasion, les leaders de ce nouveau groupement politique ont déclaré qu’ils sont prêts à défendre coûte que coûte le régime Rajaonarimampianina et le gouvernement actuellement en place. Malgré la souffrance vécue au quotidien par la majorité des Malgaches, les conférenciers, à l’exemple du député de Mandoto, Nantenaina Andriamboavonjy n’ont pas hésité à vanter les réalisations du régime HVM depuis l’accession au pouvoir du président Hery Rajaonarimampianina. Toutes les difficultés subies au quotidien par la population seraient donc dues à l’échec des précédents régimes.

Retournement de veste. Quoi qu’il en soit, après l’annonce de la naissance de cette nouvelle plate-forme politique, bon nombre d’observateurs se posent des questions sur la « mission » et l’objectif visé par le « Firaisankina ho Fampandrosoana ny Tanindrazana ». Seule certitude sur le FFT, c’est qu’il est composé essentiellement de politiciens spécialistes du retournement de veste. Pour ne citer que le cas du ministre Maharante Jean de Dieu, ancien Coordonnateur national du parti « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina » (MAPAR) mais qui a trahi le camp de la Révolution orange après avoir été nommé membre du gouvernement. Cinq autres ministres ont également décidé de rejoindre le camp du FFT. Il s’agit entre autres, du ministre de la Culture, Jean-Jacques Rabenirina, ancien député de Betioky Sud et qui a pourtant figuré parmi les principaux instigateurs du vote de la motion de déchéance contre le président Hery Rajaonarimampianina au mois de mai 2015 ; du ministre des Transports et de la Météorologie, Ramanantsoa Benjamina qui est un ancien leader du parti « Malagasy Tonga Saina » (MTS) ; de la ministre de l’Emploi, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle et non moins ancienne députée de Fandriana élue sous les couleurs du MAPAR, Toto Marie Lydia ; du Vice-ministre auprès du Ministère des Affaires étrangères, Bary Rafatrolaza qui est un ancien membre du clan Ravalomanana, ainsi que du ministre des Travaux publics Eric Razafimandimby. Pour ce qui est des parlementaires, de nombreux « mpamadika palitao » et des députés connus pour avoir fait l’objet d’une poursuite judiciaire ont également décidé d’officialiser leur soutien au régime HVM. La question est donc de savoir si le président Hery Rajaonarimampianina fait réellement confiance à ces politiciens « caméléons » qui n’hésiteront pas à changer de couleur politique selon les circonstances et selon leurs intérêts personnels.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Je soutiens l’idée comme quoi le développement n’est possible que dans un climat de paix et de confiance… Le président a besoin de soutien, et donc de personnes en qui il peut avoir confiance, pour l’aider dans la réalisation de sa politique. Les crises politiques n’ont jamais donné rien de bon au pays et au peuple.

  2. ireo no atao hoe: RAMASABOMANGA ! plate forme ho fiarovana ny sezany sy ny fihinanany no tanjon’ireo fa resabe ny ankoatr’izay

Poster un commentaire