Francophonie : Un budget minimum de 4,2 milliards pour la sécurité

Une forte mobilisation des forces de l’ordre est attendue durant le Sommet.
Une forte mobilisation des forces de l’ordre est attendue durant le Sommet.

Une source proche des Forces armées a laissé entendre que chaque élément devrait percevoir des indemnités variées entre 100 000 Fmg à 250 000 Fmg par jour.

Au cours de sa dernière rencontre avec la presse, le Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie, le Général de Corps d’Armée Paza Didier Gérard a fait savoir que 7 000 hommes composés d’éléments de l’Armée, de la Gendarmerie et de la Police nationale seront mobilisés durant le Sommet de la Francophonie pour assurer l’ordre et la sécurité. Des éléments venant des régions seront même appelés en renfort. Une source proche des Forces armées a laissé entendre que chaque élément devrait percevoir des indemnités journalières variées entre 100 000 Fmg à 250 000 Fmg. Si on fait le calcul, les indemnités des agents des forces de l’ordre nécessite donc un budget de 700 000 000 Fmg par jour. Le budget total des indemnités des militaires, des gendarmes et des policiers qui seront mobilisés durant les six jours du Sommet s’élèveraient donc à 4 200 000 000 Fmg (840 000 000 Ariary). Il convient de noter toutefois que cette somme ne reflète pas le budget total réservé pour la sécurisation du Sommet. D’autres dépenses liées à la même rubrique sont encore à prévoir. Il convient de rappeler aussi que l’Etat a recruté 340 éléments civils par Arrondissement pour sécuriser les quartiers et collecter des renseignements sur les risques et les menaces qui pourraient provoquer des troubles durant le Sommet. Certains éléments des forces de l’ordre, à l’exemple de ceux qui assurent la garde rapprochée des hautes personnalités seront également payés au minimum 250 000 Fmg par jour.

Transparence. Pour l’heure, l’on remarque un manque de communication de la part des responsables par rapport aux dépenses prévues pour l’accueil du Sommet de la Francophonie. Pourtant, le respect de la transparence est de mise dans l’organisation de ce genre d’évènement. Joint au téléphone hier et questionné sur le budget alloué à la rubrique sécurité, un haut responsable au niveau du Ministère de la Défense nationale a fait savoir que les forces armées ne gèrent aucun budget par rapport à la sécurisation du Sommet. « Notre mission consiste uniquement à l’exécution des mesures de sécurité », a-t-il martelé avant de renvoyer la balle dans le camp du Comité d’organisation du XVIe Sommet de la Francophonie. De son côté, Hugues Ratsiferana, président du Comité d’organisation a affirmé ne disposer d’aucune information sur le budget réservé à la sécurité. Il a toutefois réitéré que le budget utilisé pour ce XVIe Sommet est le plus petit budget par rapport aux précédents sommets organisés dans d’autres pays. Il convient de rappeler que l’Etat malgache a dépensé 7 millions de dollars pour l’accueil de cet évènement. De leurs côtés, les membres du Comité d’organisation insistent sur les retombées économiques que le XVIe Sommet de la Francophonie apportera pour la Grande Ile. Face aux menaces de manifestations et de mobilisations lancées par les anti-Sommet et par les partisans de l’opposition, le renforcement de la sécurité est de mise surtout aux alentours des sites qui accueillent les délégations. Une forte mobilisation des forces de l’ordre est donc attendue durant les six jours de réunions.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. miala tsiny fa tsy ny vahoaka malagasy no nangataka ny hisian’io teto an ! fa i Rajao mianakavy sy izay mahazo tombotsoa amin’io ! tsy voninahitra ho anay gasy velively nyfandraisana io frankofonia nareo io! manelingelina anay aza ka inn moa ilanay an’io ???

  2. Bravo pour toutes ces dépenses. Une question: étions -nous obligés d’organiser ce sommet de la Francophonie? Y aura-t-il des retombées positives pour le peuple malgache? Je dis bien LE PEUPLE et non ceux qui se sont déjà servis et qui continuent de se servir? J’attends de voir car je suis sceptique.

  3. Mba asio fiheverana ihany rangaha ilay izy a! Ianao tany mahantra omena voninahitra handray fihaoanana lehibe @volan-kelinao dia mbola misy malagasy ihany tsy mba manana ambo-po amin’izany fa ny tsy hisian’io Frankofonia sy COMESA eto Madagasikara aza angamba no maha faly azy. Tena efa lasa ambany mihitsy isika e.

  4. un tel budget pour les autres! jamais pour les pauvres malagasy! jamais les malagasy auront cela pour qu’on s’occupe de leur quotidien et de leur sécurité! le malagasy sont traités comme des voleurs par leurs propres militaires! et puis…………les pauvres!! interdictions de circuler pour les charettes etc……………jour et nuit!!! et qui va assurer leur pain quotidien s’ils ne travaillent pas????vous êtes là pour qui vous les dirigeants de Madagascar??????? ou bien vous avez honte de montrer que le peuple est aussi pauvre par votre égoisme?????

Poster un commentaire