CCI Ivato : Ravalomanana et Rajoelina présents, Mohammed VI absent

Jacaranda
Les anciens présidents lors de l’ouverture du Sommet de la Francophonie au CCI Ivato samedi dernier.
Les anciens présidents lors de l’ouverture du Sommet de la Francophonie au CCI Ivato samedi dernier.

Le Roi du Maroc a brillé par son absence tandis que bon nombre d’observateurs ne s’attendaient pas à la présence de Marc Ravalomanana et d’Andry Rajoelina.

L’ouverture du XVIe Sommet de la Francophonie a eu deux invités surprise, du moins pour les observateurs. Il s’agit de Marc Ravalomanana, ancien président de la République et d’Andry Rajoelina, ancien président de la Transition. Un autre « ancien président » a été également présent, en l’occurrence Norbert Lala Ratsirahonanana. Ces derniers ont répondu présent parce qu’ils ont certainement reçu l’invitation. Les deux autres anciens présidents, Didier Ratsiraka et Zafy Albert, auraient été invités, mais ils n’ont pas fait les déplacements.

Prévisible. Par contre, l’absence du Roi du Maroc Mohammed VI n’était pas finalement une surprise. Car quelques jours après l’ouverture du Sommet, la délégation marocaine a fait une mise au point quant à sa présence au pays. D’après cette délégation, le Roi du Maroc arrive à Madagascar pour une visite d’Etat, non vraiment pour le Sommet de la Francophonie, mais plutôt pour le renforcement de la coopération bilatérale (entre Madagascar et Maroc). Interrogée sur l’absence remarquée et remarquable du Roi du Maroc, la SG de la Francophonie Michaëlle Jean s’est contentée de répondre : « Le Roi n’a pas l’habitude d’assister au Sommet de ce genre. »

Changement anti-constitutionnel. L’ancien président Marc Ravalomanana n’a pas caché sa fierté lorsqu’il a été interrogé par les journalistes sur l’accueil du Sommet de la Francophonie par Madagascar. Il a déclaré que la divergence de points de vue ne devrait pas constituer un obstacle à l’expression d’une solidarité nationale face à un événement comme celui-ci. « C’est pour l’accueil des grands événements comme ceux-ci que nous avons à l’époque construit ces infrastructures (allusion au Centre de Conférence International d’Ivato et à l’Hôtel 5 Etoiles). » A rappeler que le CCI Ivato et l’Hôtel 5 Etoiles étaient prévus pour l’accueil du Sommet de l’Union africaine de juillet 2009 et celui de la Francophonie de 2010. Mais finalement, ces deux grand rendez-vous internationaux n’avaient pas eu lieu à cause du changement anti-constitutionnel de mars 2009.

R. Eugène

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Maroc n’est pas encore membre de l’OIF.

  2. Et pourtant une quinzaine plutot, c’est lui qui a réalisé chez lui le sommet COP 22, sur l’Environnement.! Un sommet qui a réuni autant de chefs d’états ou de gouvernements que celui de la francophonie.!
    Ce n’est pas convaincant comme excuse d’absence, d’autant plus qu’il était sur place quelques jours plutot avec une délégation de 500 participants.!
    Manque de diplomatie de la part d’un souverain qui a fait sa formation sous le tutorat de François Mitterrand à l’Elysée mème durant le premier mandat de ce dernier.!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.